Réussir en santé rayonne jusqu’au Nunavut!

La diététiste Cora Loomis, de l’UdeS, est invitée dans le Grand nord pour prononcer deux conférences de Réussir en santé sur la nutrition et le plein air

Cora Loomis

Cora Loomis


Photo : Michel Caron

Cora Loomis propose plusieurs fois par année des conférences sur la nutrition dans le cadre des activités de Réussir en santé. La diététiste aux Services à la vie étudiante est bien connue de la communauté universitaire, mais elle a eu toute une surprise lorsqu’elle a été invitée à partager son expertise au Nunavut. Pour le long week-end de Pâques, elle se rendra à Iqaluit, à l’invitation du Réseau de santé en français du Nunavut, un organisme qui voit au développement des initiatives de santé pour la minorité francophone, qui constitue environ 1,6 % de la population du territoire.

C’est par le truchement d’Internet que les Franco-Nunavois ont découvert que le contenu des conférences Réussir en santé de l’UdeS pouvait les intéresser. «C’est une belle surprise et surtout une belle occasion de découvrir ce coin de pays, durant quelques jours, dit Cora Loomis. Je n’aurais jamais pu imaginer qu’une telle proposition me serait faite! C’est un hasard, et un véritable cadeau pour quelqu’un qui, comme moi, aime voyager et explorer.»

Contenu adapté

L’une des conférences proposées portera sur la nutrition liée aux activités de plein air. La diététiste parlera notamment des collations les mieux adaptées à certains types d’activités, de l’importance de s’hydrater, des aliments qui sont pratiques à transporter ou encore des notions de salubrité et de sécurité alimentaires. Une deuxième conférence devrait porter sur les sucres, en lien avec la distribution de chocolats et de friandises de la fin de semaine de Pâques. En marge des conférences, des activités sportives sont à l’horaire, dont une sortie de ski de fond en groupe et la visite d’un parc national.

Cela dit, Cora Loomis verra à vérifier rapidement de quelle manière elle peut adapter ses conférences à la réalité nordique. «C’est sûr que je vais aller faire un tour à l’épicerie pour voir quelles sont les denrées disponibles et quels sont les produits qui peuvent être privilégiés, dit-elle. Les présentations vont aussi tenir compte des conditions climatiques, en soulignant l’importance de bien combler ses besoins énergétiques en contexte de grand froid.» Le déroulement des rencontres se fera dans un climat très convivial, par des activités de cuisine ou un repas communautaire sous forme de repas-partage (pot luck).

Pour les Franco-Nunavois

Selon des données issues du recensement de 2006, au Nunavut, plus de 83 % de la population est d’origine inuite, dont une bonne partie parle l’inuktitut. Le second groupe linguistique est constitué des anglophones. Les ressources de santé sont surtout disponibles dans ces deux langues, tandis que les services en français sont limités. C’est dans ce contexte précis que Cora Loomis aura à intervenir là-bas.

«J’aurai l’occasion de découvrir ce vaste territoire à travers la réalité de sa population francophone et de ses besoins très particuliers», dit-elle. Le Réseau de santé en français du Nunavut, l’organisme qui l’accueille, vise la prise en main personnelle et communautaire du bien-être physique, mental et social des Franco-Nunavois. De tels objectifs trouvent écho dans l’approche instaurée chez nous par le biais de Réussir en santé. Voilà une nouvelle preuve qui démontre que les bonnes idées n’ont pas de frontières!