Jack W. Szostak

Docteur d’honneur en médecine et sciences de la santé

23 septembre 2017

Québécois d’origine, Jack W. Szostak se forme en biologie cellulaire (B.Sc.) en 1972 à l'Université McGill et en biochimie (Ph.D.) en 1977 à l'Université Cornell. Depuis, sa carrière et ses travaux de recherche couvrent un vaste éventail de sujets dont les expériences génomiques, 20 ans avant que la génomique ne devienne une discipline. Il s’intéresse entre autres à la réparation des chromosomes chez la levure bourgeonnante, qui figure dorénavant dans les livres de référence, mais surtout à l’étude des télomères, le menant au prix Nobel.

C'est par la réalisation de ses travaux sur les dommages à l'ADN qu'il remarque que les télomères, l'extrémité des chromosomes, se comportent de façon particulière. Il parvient à déterminer le rôle des télomères et ainsi à découvrir la télomérase, une enzyme essentielle à la vie. Ses recherches sont récompensées en 2009 par le prix Nobel de médecine, partagé avec Elizabeth Blackburn et Carol Greider. Les avancées du professeur Szostak ouvrent des directions scientifiques remarquables. Ses approches innovantes sont utilisées par des milliers de chercheurs et récompensées par de nombreux prix internationaux.

Homme d’une grande générosité envers ses collègues à travers le monde, Jack W. Szostak est aussi reconnu pour ses interactions positives et son mentorat inestimable depuis plus de 30 ans auprès de multiples générations de jeunes scientifiques. 

Le doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Dominique Dorion, Jack W. Szostak et le recteur de l'Université de Sherbrooke, Pierre Cossette.