Allocution de la rectrice de l’Université de Sherbrooke,
Professeure Luce Samoisette,
à l’occasion des retrouvailles des diplômées et diplômés de 1962

Sherbrooke

Le 23 septembre 2012

Monsieur le directeur général du Service des relations avec les diplômés,
Distingués invités,
Très chers diplômés de la promotion 1962,

Quel plaisir et quel honneur pour moi de prendre aujourd’hui la parole devant un groupe de personnes qui ont choisi l’Université de Sherbrooke il y a plus de 50 ans!

Je suis particulièrement heureuse de souligner la présence de deux ambassadeurs de notre Université issus de cette promotion : M. Paul Lambert, ambassadeur de la Faculté de génie et M. Claude Boucher, ambassadeur de la Faculté de théologie et d’études religieuses.

En 1962, le campus principal où nous nous trouvons n’existait que depuis six ans. La vie universitaire de l’époque était bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Nos facultés étaient moins nombreuses; votre bar étudiant était une boîte à chansons; le bâtiment que nous appelons maintenant les « anciennes résidences » venait tout juste d’être construit; notre Faculté de médecine nouvellement créée cherchait un lieu pour s’installer et notre Faculté de pédagogie construisait son nouveau pavillon. À tous points de vue, l’institution que vous avez connue était alors en pleine effervescence.

Cela n’a pas changé! Un demi-siècle plus tard, l’Université de Sherbrooke est devenue une véritable référence parmi les universités québécoises, canadiennes et de la francophonie. Nos neuf facultés et nos trois campus accueillent plus de 37 000 étudiantes et étudiants venus du Québec, du Canada et du monde, dans l’un ou l’autre de nos quelque 340 programmes. Notre réputation dépasse largement nos frontières grâce à la qualité remarquable de nos professeurs, de nos programmes, de nos chercheurs et de nos installations, mais, surtout, grâce au rayonnement exceptionnel de plus de 125 000 diplômés qui, comme vous, ont trouvé ici le tremplin qui les a propulsés vers leur avenir.

Nous sommes honorés que vous ayez accepté notre invitation à cette fête mémorable réservée à ceux et celles qui, parmi les premiers, ont pu devenir de véritables bâtisseuses et bâtisseurs en s’appuyant sur les connaissances acquises à l’Université de Sherbrooke.

Ce cinquantième anniversaire de l’obtention de votre diplôme est un événement dont nous sommes toutes et tous extrêmement fiers, car votre présence ici témoigne de l’incroyable chemin parcouru par votre université depuis sa fondation. En 1962, vous étiez 536 à recevoir votre diplôme remis par une de nos cinq facultés. En comparaison, notre événement de collation des grades 2012 verra 3938 personnes recevoir le précieux parchemin.

La voie que vous avez ouverte en faisant vos études à l’Université de Sherbrooke est ponctuée de premières et de réussites remarquables. Votre université a été la première au monde à proposer un diplôme de MBA en français. Nous comptons également parmi les grandes pionnières canadiennes de l’enseignement coopératif, qui a transformé la vision des études universitaires pour des milliers d’étudiantes et d’étudiants. Et que dire de nos nombreuses chaires de recherche, de nos centres universitaires et des grands projets que nous déployons aujourd’hui avec des partenaires parmi les plus renommés? Nous venons d’ailleurs d’inaugurer d’impressionnants centres de recherche, dont le plus important au Canada dans le domaine de la microélectronique.

En outre, l’Université de Sherbrooke est la seule université canadienne et la seule institution de la francophonie à figurer au palmarès de la prestigieuse revue américaine The Scientist, qui la place au 14e rang mondial des meilleurs milieux universitaires où travailler.

Au fil des ans et des décennies, plusieurs de nos diplômés ont choisi de demeurer fidèles à leur alma mater, qui n’a jamais cessé d’occuper une place de choix dans leurs souvenirs et dans leur cœur. Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement ceux et celles d’entre vous qui ont manifesté leur attachement à l’Université de Sherbrooke en tant que donateurs et donatrices, bénévoles et mentors, nous offrant ainsi leur appui sous une forme ou une autre. Sachez que votre soutien transforme concrètement et quotidiennement la vie de nos étudiantes et de nos étudiants, dont la fougue et l’énergie vous rappelleraient d’excellents souvenirs.

Si nos fondateurs ont dû faire preuve d’un courage hors du commun pour s’accrocher à leur rêve, la détermination qui vous animait quand vous avez choisi de venir étudier chez nous, en dépit de tous les écueils qu’il fallait éviter, demeure impressionnante. Il en fallait, de la détermination, pour sortir du cadre et rejoindre le groupe – alors assez peu nombreux – des diplômés universitaires québécois francophones!

Pour cette audace qui vous honore et pour la place qu’elle vous a permis de prendre au sein de la collectivité, toute notre communauté universitaire se joint à moi pour vous rendre aujourd’hui un hommage solennel. Je suis fière de vous décerner un parchemin officiel qui témoigne de l’admiration que nous avons pour vous et pour ce que vous avez accompli depuis l’obtention de votre diplôme.

À toutes et à tous, bonnes retrouvailles, bon cinquantième, et longue vie à nos diplômés de la promotion 1962!

Merci.