Allocution de la professeure Luce Samoisette,
rectrice de l’Université de Sherbrooke,
à l’occasion de la remise de médailles du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II à MM. Paul Naisby et Jacques Girard

Sherbrooke

Le 13 novembre 2012

Monsieur le député,
Messieurs les récipiendaires,
Chers collègues,
Distingués invités,

C’est un grand plaisir pour l’Université de Sherbrooke de s’associer à l’initiative du député de Compton-Stanstead afin de souligner la contribution à la société et le travail accompli par deux de nos collègues. Je vous remercie, Monsieur le député, de l’occasion que vous nous donnez d’apprécier les qualités personnelles et professionnelles de ces deux membres de notre communauté universitaire. Sachez que cet honneur rejaillit sur toute une collectivité qui travaille pour le mieux-être de la société québécoise et se forme pour assurer son développement futur.

La Médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II a pour but de rendre hommage à des citoyens exemplaires, des gens de notre milieu qui se sont distingués par leur apport à notre vie collective. À cet égard, le choix des deux récipiendaires que nous honorons aujourd’hui n’a aucune peine à faire l’unanimité. 

Notre collègue Paul Naisby est coordonnateur des activités aquatiques de notre Service du sport et de l’activité physique. Contrairement à l’époque où il nageait pour le compte de l’Angleterre, ce vétéran de deux olympiades effectue désormais auprès des athlètes un travail qui n’est pas de nature à le placer sous les projecteurs. Ce travailleur de l’ombre est pourtant une véritable vedette pour celles et ceux qui le côtoient au quotidien à la piscine du Pavillon Univestrie. Très apprécié du milieu, il s’est imposé au fil des ans comme un modèle de rigueur aussi rassurant qu’inspirant pour son entourage.

C’est aussi le cas de notre collègue Jacques Girard, directeur de la division Sécurité et coordonnateur des services de mesures d’urgence à l’Université de Sherbrooke. M. Girard est une personne d’une grande intégrité, qui a une vision très efficace des questions de sécurité dans notre institution. Son expérience nationale et internationale, notamment au sein des Forces canadiennes, lui confère sans contredit une crédibilité de premier plan. Mais au-delà de ses indéniables qualités professionnelles, je salue son travail qui a permis d’amener nos services d’urgence à un niveau de compétence admirable, et qui a su en plus tisser des liens très étroits avec ses pairs de la ville et de la région. Son engagement personnel et professionnel lui attirent l’admiration de ses employés et de ses collègues, mais aussi celle de son milieu de vie.

L’Université de Sherbrooke s’enorgueillit de compter dans ses rangs deux personnes d’aussi grande qualité. Nous sommes très heureux de vous recevoir pour participer à cette remise de la Médaille du jubilé de diamant, et nous leur souhaitons une longue et fructueuse carrière dans notre institution.

Au nom de la direction, merci de votre présence et félicitations aux récipiendaires de cet honneur amplement mérité.