Allocution de la professeure Luce Samoisette,
rectrice de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la Fête du Nouvel An

Sherbrooke

Le 14 janvier 2010

Bonjour,

Je souhaiterais tout d'abord prendre quelques instants pour offrir mes plus sincères condoléances à la population haïtienne qui, comme vous le savez, vit actuellement des moments extrêmement difficiles. Permettez-moi d'avoir une pensée particulière pour nos étudiantes et étudiants haïtiens, de même que pour les membres de la communauté universitaire originaires de ce pays. Plusieurs initiatives pour venir en aide aux victimes s'organisent dans la société et ici même à l'Université. Je vous encourage à y participer, et sachez que l'Université fera elle aussi sa part. Je vous invite à consulter la page d'accueil de notre site Internet qui vous guidera vers une section contenant les détails des actions menées dans chacun de nos campus.

Ces nouvelles troublantes suscitent notre compassion et nous rappellent combien la vie est un don précieux. En ce début d'année, je vous invite à vous réaliser pleinement dans toutes les dimensions de votre vie et je formule le vœu que l'année 2010 vous soit profitable.

Comme vous le savez, 2009 a été pour moi une année extrêmement importante, notamment à cause de mon élection. Cela dit, je vous rassure en vous disant que la rectrice que vous avez devant vous est encore cette même personne qui faisait campagne en préconisant la présence, l'ouverture et l’écoute. Vous vous souvenez, à ce moment, je m'engageais à recueillir vos commentaires et vos suggestions, et je vous faisais la promesse de maintenir avec vous un échange stimulant. Les idées qui se profilaient alors se précisent aujourd'hui. Huit mois plus tard, j'ai toujours l'intime conviction, qu'ensemble, nous pouvons structurer le développement de l'Université de Sherbrooke pour les années à venir.

Où souhaitons-nous aller collectivement? Par quels chemins voulons-nous y arriver? Quels virages devrons-nous prendre, ou ne pas prendre? Les réponses à ces questions nous seront ultimement fournies par notre démarche collective de planification stratégique. Je parle ici du processus que nous avons amorcé il y a quelques semaines déjà et dont vous serez partie prenante, aux côtés des étudiantes et étudiants et de celles et ceux qui nous connaissent le mieux : nos diplômés, nos donatrices et donateurs et nos partenaires.

À mon avis, une bonne gouvernance doit reposer sur une vision partagée et mobilisatrice, nécessairement formulée en collégialité. Ainsi, l'exercice que je vous propose est bien sûr essentiel, mais aussi hautement stimulant. Il consiste à établir ensemble ce que l'Université de Sherbrooke sera dans les cinq à dix prochaines années. Rien de moins.

Pour appuyer cet important processus de consultation, nous avons formé une équipe terrain qui verra à la logistique, à la coordination et à la réalisation concrète de l'exercice. Formée de la secrétaire générale et vice-rectrice aux relations internationales, Jocelyne Faucher, du vice-recteur aux ressources humaines et à la vie étudiante, Martin Buteau, des vice-recteurs adjoints Jean-Pierre Bertrand et Jules Chassé, de mon adjoint, Charles Vincent, de la consultante Monique Chaput et de moi-même, cette équipe alimentera les comités et les instances ayant un rôle à jouer dans le processus. Elle sera épaulée par Josée Garceau, Annie Bernier et Jacques Malouin. De plus, un comité directeur de la planification stratégique composé d'une soixantaine de personnes choisies au sein de l'Assemblée de l'Université supervisera, sous ma présidence, l'ensemble de la démarche et témoignera de la rigueur du processus. Ce comité est constitué depuis la réunion de l'Assemblée de l'Université qui a eu lieu aujourd'hui même.

Le processus de planification stratégique se divisera en cinq étapes. La première se déroulera au cours des prochaines semaines et nous conduira à la production d'un état de situation, autrement dit d'un bilan. Pour ce faire, nous mènerons plus d'une centaine de consultations par l'entremise de rencontres individuelles et de groupe, ainsi que par le truchement d'Internet. Si ce n'est déjà fait, vous serez sollicités prochainement pour participer à ces rencontres animées par madame Chaput.

La deuxième étape s'articulera autour d'un forum universitaire qui servira notamment à la formulation de notre vision commune. Ouvert à tous les membres de notre communauté, il aura lieu le lundi 10 mai, ici même au Centre culturel. Vous serez éventuellement invités à vous inscrire à cette séance de travail exigeante, mais combien déterminante pour notre avenir collectif.

Lors de la troisième étape, des chantiers sectoriels seront mis sur pied pour générer des initiatives stratégiques. Plus spécifiquement, notre réflexion sera balisée par huit thèmes, soit la formation, la recherche-création, la vie étudiante, les ressources humaines, les finances et les infrastructures, l'international, le recrutement, de même que les relations avec les collectivités. Une attention particulière sera également portée aux deux thématiques transversales que sont la santé organisationnelle et le développement durable.

Avec les données recueillies, nous pourrons procéder à la quatrième étape, soit l’élaboration de notre matrice de développement puis à la préparation et à la rédaction du plan stratégique, cinquième et dernière étape du processus. Nous serons donc à même de dévoiler le plan stratégique 2010-2015 quelque part en septembre. Pour y arriver, nous n'avons pas une minute à perdre, mais je crois que cette planification stratégique mérite d’être très bien faite et que nous devons y consacrer tout le temps et l’énergie nécessaires. C'est ce que mon équipe et moi-même sommes prêts à faire et nous espérons que notre enthousiasme sera communicatif.

Je le sais parce que vous me l'avez confié à maintes reprises : vous êtes nombreux à vouloir participer activement au développement de notre Université. Plus que jamais, c'est le temps de le faire ! Exprimez-vous ! Engagez-vous ! Nous avons mis en place ce qui est sans doute la démarche la plus ouverte et la plus collégiale de l'histoire de l'Université. Pour la toute première fois, nous avons l'occasion de dessiner ensemble l'avenir de notre institution, forts d'une vision qui nous rassemble et nous distingue. À vous de saisir cette belle occasion…

Aussi, je vous convie toutes et tous à une première présentation publique qui se tiendra le 28 janvier à l'Agora du Carrefour de l'information. Animée par notre consultante,Monique Chaput, et moi-même, cette rencontre vous permettra d'en apprendre davantage sur tout le processus de planification stratégique et de poser toutes vos questions.

L'année 2010 s'est amorcée sur une note très positive avec la première rentrée universitaire dans le tout nouvel édifice du Campus de Longueuil. Surpasser les attentes sans dépasser ni le budget, ni l’échéancier, c'est un bel exploit qui mérite d’être salué ! Bravo à celles et à ceux qui sont les artisans de ce succès. Dans un autre ordre d'idées, le début de l'année sera également l'occasion pour moi de recevoir à dîner des professeurs qui me parleront de leurs projets, comme je l'avais promis. Ces nouveaux et ces anciens membres du corps professoral me feront part de leurs attentes et de leur cheminement. C'est un engagement que je souhaite maintenir une fois par trimestre.

Avant de terminer, j'aimerais revenir sur un autre engagement que j'ai formulé lors de ma campagne. Vous vous souvenez que j'ai promis de m'entourer de gens compétents qui viendraient assurer le meilleur équilibre possible entre la continuité et le renouveau, de même qu'entre les hommes et les femmes. J'ai tenu parole et, pour le prouver, laissez-moi vous présenter les sept membres de mon équipe :

  • la vice-rectrice au Campus de Longueuil et vice-rectrice aux technologies de l'information, Lyne Bouchard;
  • la secrétaire générale et vice-rectrice aux relations internationales, Jocelyne Faucher;
  • la vice-rectrice aux études, Lucie Laflamme;
  • la vice-rectrice à l'administration, Joanne Roch;
  • le vice-recteur à la recherche, Jacques Beauvais;
  • le vice-recteur aux ressources humaines et à la vie étudiante, Martin Buteau ;
  • le vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales, Alain Webster, qui n'a malheureusement pas pu être parmi nous aujourd'hui.

Nous avons toutes les raisons d’être fiers de notre histoire commune et de cette couleur qui nous est propre. Mon équipe compte sur vous, je compte sur vous, pour que nous dessinions, ensemble, l'avenir de notre institution.

Bonne Fête du Nouvel An à toutes et à tous.