Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la signature de l'accord
de coopération entre la Universidad autónoma
de Nuevo León et l'Université de Sherbrooke

Le 31 mai 2006

Monsieur le Secrétaire général,
Distinguées et distingués invités,
Chères et chers collègues,

Bonjour.

Au nom de la communauté universitaire de Sherbrooke, j'aimerais avant tout saluer les membres de la délégation de la Universidad Autónoma de Nuevo León (UANL)1. Nous sommes très fiers de pouvoir collaborer à l'accroissement des occasions d'échanges académiques tant étudiants que professoraux.

L'Université de Sherbrooke est heureuse de s'associer avec la Universidad Autónoma de Nuevo León pour promouvoir l'éducation et la recherche dans le cadre de l'accord signé entre le Québec et l'État de Nuevo León. Je tiens à remercier les gouvernements des deux États, et en particulier la Délégation générale du Québec à Mexico, pour avoir rendu possible cette fructueuse coopération entre nos deux institutions.

Selon un sondage national publié l'an dernier par Reader's Digest, la Universidad Autónoma de Nuevo León se classe première dans son État et dans le nord-est du Mexique. Il s'agit d'une université complète de très haut niveau avec laquelle nous collaborons depuis longtemps en génie civil. D'ailleurs, l'UANL a marqué cette collaboration en 2005 en conférant un doctorat honoris causa au professeur Pierre-Claude Aïtcin de l'UdeS.

En février dernier, une mission à laquelle participaient le vice-recteur associé aux relations internationales, le vice-doyen au développement organisationnel de la Faculté d'éducation et le directeur de l'Institut des matériaux et systèmes intelligents a confirmé l'intérêt de nos deux institutions à conjuguer leurs efforts dans des domaines de compétences réciproques. Aussi, nous avons pu constater la richesse des échanges possibles notamment en chimie, physique, biologie, mathématique, économique, génie mécanique, génie électrique, médecine et sciences de la santé.

En particulier, la création conjointe de la Chaire d'études et de recherche sur le Québec contemporain vise à faire connaître, dans l'État de Nuevo León et au Mexique, la contribution québécoise dans les domaines scientifique, culturel, social et économique. En plus de soutenir l'échange d'information, la chaire contribuera à la promotion des études relatives à la réalité québécoise dans toutes ses dimensions et favorisera de nouvelles collaborations tant en recherche qu'en formation aux études supérieures au Québec comme au Mexique. Sa mise en place prévoit l'accueil à Monterrey de cinq conférenciers de l'Université de Sherbrooke par année.

La création de cette Chaire d'études et de recherche sur le Québec contemporain constitue une première qui pourrait éventuellement être reprise avec d'autres partenaires ailleurs dans le Monde.

En plus des échanges scientifiques et technologiques, l'accord Sherbrooke–Nuevo León représente pour les étudiants québécois et mexicains une occasion exceptionnelle de vivre une expérience d'immersion dans une autre langue et dans une autre culture latine.

Notre Agence des relations internationales soutiendra le déploiement de nos activités conjointes au cours des prochaines années.

Je vous assure que vous pouvez compter sur une alliée latine nordique de première classe, caractérisée par sa flexibilité, sa capacité innovatrice et son accent sur la formation pratique, notamment au moyen de stages rémunérés dans les entreprises et les organisations.

Le projet de Sherbrooke s'appuie sur une vision collective audacieuse qui vise à développer le leadership de notre communauté universitaire et celui de nos étudiantes et étudiants pour mieux servir la société.

Profitons de notre proximité culturelle, travaillons ensemble vers un futur commun, unissons nos forces et compétences complémentaires.

Longue vie à l'amitié et à la coopération Sherbrooke-Nuevo León!

1 La UANL est une université publique, la troisième plus grande du Mexique, et son recteur est l'ingénieur José Antonio González Treviño.