Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la rencontre des présidentes
et présidents des conseils régionaux
des partenaires du marché du travail

Le 26 octobre 2006

Madame la Présidente de la Commission,
Madame la Directrice d'Emploi-Québec Estrie,
Mesdames les Présidentes, Messieurs les Présidents des conseils régionaux des partenaires du marché du travail,

Je veux d'abord vous souhaiter la plus cordiale bienvenue à l'Université de Sherbrooke, une université québécoise qui brille avec tant d'intensité. La clé de notre succès, c'est que Sherbrooke invente continuellement pour rester elle-même, puisque être elle-même, c'est innover. Notre développement s'appuie sur notre culture entreprenante, humaniste et libre qui pousse au dépassement continu et progressif. Notre vision 2005-2010, Sherbrooke : Université leader, Université de leaders, canalise donc une partie de nos énergies à accentuer le leadership des personnes et des équipes qui composent l'Université de même que celui des personnes que nous formons.

L'UdeS préconise la prise en charge inspirée de la coopération pour agir avec puissant leadership dans et sur la société. De grandes ambitions sont réalisables en orchestrant une culture de leadership coopératif, avec confiance en soi et efficacité collective.

Sherbrooke brasse les idées et change les habitudes. Nos leaders développent des programmes ancrés aux besoins de la société, font progresser les savoirs dans tous les grands domaines et coopèrent dans des alliances locales comme internationales. Ainsi, nous interagissons avec des partenaires de choix « à plein régime coopératif ». S'il y a une démonstration de notre leadership institutionnel, c'est bien celle-là! Il y a 40 ans, nous avons dépassé le modèle universitaire traditionnel en étant les premiers au Canada francophone à introduire ce régime d'alternance d'études et de stages qui fait depuis boule de neige sans jamais être égalé. Nous sommes ainsi en relation constante avec pratiquement tous les employeurs de plus de 50 employés, et ce, dans toutes les régions du Québec.

L'UdeS est aussi fortement engagée sur la voie de la culture entrepreneuriale. Notre approche multidisciplinaire et notre formation pratique développent les talents et les compétences des jeunes dans toutes les facultés, pour travailler à titre autonome ou lancer leur propre entreprise dans les milieux culturel, scientifique ou des affaires.

De plus, par la création d'entreprises innovantes génératrices de nouveaux emplois de qualité dans la région comme ailleurs au Québec, l'Université de Sherbrooke participe concrètement au développement social, culturel et économique de l'Estrie, de la Montérégie, du pays et du Monde.

Dans le contexte de la mondialisation, nous devons :

  • Accroître radicalement la qualification et la diplomation des personnes;
  • Attirer des entreprises qui embauchent du personnel aux compétences plus poussées;
  • Créer des emplois plus stables et mieux rémunérés;
  • Joindre nos forces pour du développement économique particulièrement porteur, basé sur nos découvertes.

En effet, les connaissances de pointe sont susceptibles de créer le plus grand nombre d'emplois durables et de haute qualité. Leur impulsion se fonde sur le savoir, la recherche et le développement, mais aussi sur la qualification et l'accès aux expertises. Dans toutes nos régions, c'est en nous concertant que nous relèverons les défis auxquels nous faisons face, notamment en matière de développement de la main-d'œuvre.

Avec son imposant réseau, l'UdeS entend renforcer son rôle de partenaire avec Emploi-Québec pour la formation de la main-d'œuvre et le développement des infrastructures d'emploi, ainsi que la reconnaissance des acquis et des compétences, notamment des personnes immigrantes.

L'Université participe déjà activement aux démarches de concertation, autant celle de la CRÉ pour le Plan quinquennal de développement de l'Estrie, que celle du Sommet de Sherbrooke sur le développement économique et de l'emploi. Mais mon expérience à la Commission des partenaires m'indique que nous pourrions investir davantage dans le développement d'emplois de qualité, en resserrant encore notre collaboration avec Emploi-Québec.

Ensemble, osons une offensive avant-gardiste de concertation en emploi! Je vous souhaite, à toutes et à tous, de fructueux échanges!