Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la Journée internationale
En ville sans ma voiture

Le 22 septembre 2006

Mesdames, Messieurs,

Je veux d'abord rendre hommage à nos étudiantes et étudiants qui osent, avec conscience sociale et avant-gardisme, bousculer nos conforts et nos habitudes par leurs revendications, leurs suggestions et leurs initiatives porteuses comme cette journée sans voitures. Merci de nous déranger, de façon aussi respectueuse et constructive, pour nous garder bien alertes et sensibles aux valeurs et aux enjeux qui préoccupent les nouvelles générations. Grâce à vous, cette université et tous ceux et celles qui la composent restent éternellement jeunes.

C'est donc avec une grande fierté envers notre communauté étudiante que l'UdeS et la Société de transport de Sherbrooke (STS) s'unissent à la FEUS et au REMDUS pour accentuer encore notre leadership en matière de développement durable. Ainsi, à partir de cet automne :

  • le personnel régulier de l'UdeS peut maintenant économiser jusqu'à 25 % sur les titres de transport de la STS tout en obtenant un libre accès aux installations sportives sur nos campus sherbrookois;
  • les cyclistes bénéficient désormais d'une voie cyclable au cœur du Campus principal et peuvent emprunter des vélos gratuitement;
  • les adeptes du covoiturage bénéficient d'un nouveau programme assorti d'un service de retour garanti en cas d'urgence.

Financées par le fonds de développement durable, ces trois nouveautés situent la personne au centre des besoins de mobilité et diminuent ses frais de déplacement, en plus de réduire encore les émissions de gaz à effet de serre. Elles s'ajoutent aux mesures mises en place depuis trois ans, dont le libre accès au transport en commun pour les étudiantes et étudiants, le service de navette entre le Campus principal et le Campus de la santé ainsi que le partenariat avec Limocar reliant le Campus principal et le Campus de Longueuil.

À cet égard, nos statistiques compilées cette semaine révèlent que depuis la mise en place de ces trois premières mesures, 40 % de nos étudiants automobilistes ont abandonné l'usage de leur véhicule, libérant d'autant les voies de circulation sur et autour de nos campus, de même que les aires de stationnement dont certaines sont maintenant ciblées pour être converties en parcs verts.

Rabais avec la STS

Aussi, à partir de cet automne, l'Université offre au personnel régulier un programme de transport en commun permettant d'économiser jusqu'à 25 %, en collaboration avec la STS. En s'abonnant pour un an, l'usager économise d'abord 10 % sur le coût du laissez-passer de la STS. Par la suite, il pourrait avoir droit à un crédit d'impôt non remboursable de 15,25 % du gouvernement fédéral. L'économie annuelle de ces deux mesures combinées pourrait ainsi atteindre 159 $.

Mais en plus, la supercarte d'accès à la STS que les participantes et participants reçoivent leur procure libre accès aux installations sportives de l'Université, tant au Campus principal qu'au Campus de la santé. Déjà, 50 personnes ont adhéré au programme.

Piste cyclable et vélos libre-service

Par ailleurs, nous inaugurons aujourd'hui une première piste cyclable sur le Campus principal de l'UdeS. La collaboration de la Ville permettra de relier cette voie au réseau sherbrookois, ce qui illustre notre volonté commune d'intégrer encore davantage l'Université dans la Ville.

En outre, nous proposons désormais des vélos en libre-service, en collaboration avec le fabricant Devinci et notre groupe de recherche VéLUS sur les vélos de haute performance à la Faculté de génie. Tout membre de la communauté universitaire peut emprunter sans frais l'un de ces vélos pour une durée maximale de 24 heures. L'objectif est de répondre à des besoins de mobilité pour de courtes périodes. Six vélos munis de cadenas et de porte-bagages sont disponibles dans un stationnement prévu à cette fin près du Pavillon multifonctionnel, de même que des casques protecteurs.

Favoriser le covoiturage

De plus, les membres de la communauté universitaire qui souhaitent covoiturer ont désormais accès à diverses ressources pour trouver des partenaires habitant leur quartier et ayant des horaires compatibles pour former des unités de covoiturage. L'inscription s'effectue à l'aide du logiciel Allégo de l'Agence métropolitaine de transport (AMT), conçu pour mettre en contact des covoitureurs potentiels. Ce logiciel sécurisé identifie les personnes selon les critères convenus et les informe des possibilités.

Les membres d'une même unité de covoiturage peuvent partager le même permis de stationnement. Dans le cas où une unité se forme en cours d'année et que plus d'un membre possède déjà un permis de longue durée, les permis excédentaires sont remboursés. Enfin, pour répondre à des urgences nécessitant un retour à domicile, les membres d'une unité de covoiturage ont la possibilité de rentrer chez eux en taxi selon des modalités établies.

Dans sa volonté d'agir, l'Université de Sherbrooke fait du transport alternatif le fer de lance du développement durable. Nous tenons à rester exemplaires en ouvrant la voie dans ce domaine, autant pour protéger l'environnement que nous léguerons aux prochaines générations que pour favoriser la santé des 40 000 membres de notre communauté universitaire. Nous voulons aussi le faire pour inspirer toute la communauté sherbrookoise et améliorer les services dont ils bénéficient. Ensemble, faisons de Sherbrooke une ville universitaire des plus vertes et en santé!