Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la Fête du Nouvel An

Le 2 février 2006

Bonne fin de journée à toutes et à tous!

J'avais très hâte de vous retrouver en ce début d'année. Depuis presque cinq ans que je suis votre recteur, j'ai beau sillonner tous les départements par mes tournées universitaires et participer à toutes sortes d'annonces, d'inaugurations et d'événements un peu partout dans les facultés et les services, je réalise que j'ai à peine deux occasions par année de rencontrer plusieurs d'entre vous. Notre famille est bien grande! Ces rencontres me sont donc très précieuses et il me fait chaud au cœur que vous soyez si nombreux au rendez-vous.

Au nom de l'équipe de direction et de toute l'Université, je veux d'abord souhaiter la plus cordiale bienvenue à tous les employés actifs ou retraités de nos cinq campus. Eh oui, c'est la première fois que je peux dire cinq! Il y a évidemment nos deux campus sherbrookois, le Campus principal et le Campus de la santé qui continuent de bouillonner d'énergie, ainsi que notre Campus de Longueuil qui poursuit sa progression fulgurante année après année. Mais il y a maintenant deux nouveaux campus en activité : le Campus de Saguenay et le Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, à Moncton, qui vont accueillir cette année leurs premiers étudiants en médecine. J'ai rencontré tout à l'heure des gens de ces cinq campus et je veux remercier particulièrement ceux qui sont venus de très loin pour être avec nous tous à cette Fête du Nouvel An.

Je veux également souligner la présence parmi nous de plusieurs membres des instances supérieures de l'Université, qui se dévouent à assurer le bon fonctionnement de notre Université et à orienter notre développement de façon la plus judicieuse possible. Je veux aussi saluer tout particulièrement les représentants des étudiants et des étudiantes qui ont toujours été et sont toujours notre raison d'être comme université et notre motivation au dévouement incomparable dont nous faisons preuve à tous les niveaux dans notre organisation.

À vous tous et toutes qui donnez à notre Université sa personnalité unique, merci de votre participation qui lance 2006 avec force, énergie et un dynamisme toujours plus épatant.

Je suis donc votre recteur depuis près de cinq ans et je dois vous avouer que c'est un travail vraiment passionnant. Ce soir, je veux vous dire pourquoi ça me passionne tant et, de cette façon, vous parler de vous.

Il y a quelques années, j'ai eu le coup de foudre pour cette Université, au point d'y réorienter ma carrière, mais c'est maintenant que je découvre pleinement pourquoi je suis tombé en amour avec elle. En tant que recteur, j'ai cette chance vraiment formidable d'être en contact avec l'ensemble des facultés et des services de l'Université, avec une densité rare de personnes de grande diversité, de grande qualité et de grande valeur. De plus, quand je nous représente sur la scène universitaire mondiale, je suis en contact avec de grands penseurs, de grandes institutions et de grands leaders. Lorsque je prends connaissance de ce qui se fait ailleurs, des nouveaux courants et des universités qui brillent le plus au Monde, je réalise de plus en plus combien ce qui se passe à l'Université de Sherbrooke est unique, tellement avant-gardiste, pas juste parce que l'innovation est ancrée dans nos gênes, mais aussi grâce au leadership qui nous distingue et nous caractérise tant, comme je l'ai souligné à la Fête de la rentrée en octobre dernier.

À cette occasion, l'essentiel de mon message était le suivant : mériter une réputation de premier calibre, parmi les meilleures universités au monde, c'est maintenant un acquis pour Sherbrooke. Mais lorsqu'on examine ce qui la distingue, c'est notre leadership. Plus je l'explore, plus je côtoie des experts qui étudient le leadership en général et celui à l'Université de Sherbrooke en particulier, plus je découvre que c'est vraiment la clé de voûte de tout ce que nous sommes et de tout ce que nous faisons. Et ce leadership, je le résume par l'expression Sherbrooke : Université leader, Université de leaders. L'Université leader, c'est l'UdeS qui innove, qui sort des sentiers battus, qui invente carrément un nouveau type d'université. L'Université de leaders, c'est l'université formée de leaders qui forme des leaders.

Il y a quelques années, nous définissions l'Université de Sherbrooke comme une communauté de personnes au service de la société et de ses membres. C'était déjà un pas de géant et un élément vraiment distinctif, parce que bien des universités se définissent d'abord comme une institution ou un établissement alors que nous, nous sommes d'abord et avant tout une communauté universitaire. Eh bien, ce que je veux mettre en valeur de plus en plus au cours des prochaines années, c'est que nous formons non seulement une communauté de personnes, mais aussi et surtout, une communauté de leaders!

Dans bien des organisations, les leaders sont ceux toujours à l'avant-scène, sur les photos dans les journaux, parce qu'ils occupent des postes importants. À l'Université de Sherbrooke, le leadership est présent à tous les échelons de l'organisation et à mes yeux, nous sommes tous et toutes des leaders avec des styles extrêmement différents de leadership, plus ou moins déployés.

Ainsi, le leadership sur nos campus est non seulement plus intense qu'ailleurs, mais il est aussi multiforme : il y a les leaders d'action qui parviennent à réaliser, les leaders déterminés qui vainquent l'adversité, les leaders visionnaires qui voient autrement, les leaders inspirants qui stimulent les gens autour d'eux, les leaders paisibles qui apaisent le climat, etc. Plusieurs d'entre eux ne font jamais la une des médias mais sont pourtant de grands leaders, indispensables à nos succès!

Il y a donc toutes sortes de leaders, et ce n'est pas réservé à un groupe d'individus ni à un style de personnalité, mais accessible à tout le monde : nous sommes tous et toutes des leaders. Et depuis ses origines, l'UdeS est un milieu particulièrement propice qui donne un maximum d'espace à ce leadership pour qu'il engendre le progrès.

Les experts commencent à reconnaître ce type de leadership et à le qualifier de partagé lorsqu'il repose sur toute l'organisation. Tout près de nous, une diplômée de l'Université de Sherbrooke, Édith Luc, professeure associée à notre Département de psychologie, vient justement de lancer un livre qui traite de leadership partagé, et je la cite : « Chacun de nous a, à divers degrés, un potentiel de leadership qu'il peut développer davantage, un peu comme chacun a une forme physique de base qu'il peut améliorer », et j'ajouterais : qu'il peut mettre au profit de la société.

Au-delà de ce leadership diversifié et partagé puisqu'il repose sur toute notre communauté universitaire, et dans lequel certains voient même, comme le grand auteur Jacques Attali, les premières manifestations d'un nouvel ordre mondial, nous sommes caractérisés par un leadership que je qualifie de coopératif parce qu'il brille en plus par sa cohérence d'ensemble. En un demi-siècle, ce leadership coopératif a fait de l'UdeS un centre d'attraction et de rayonnement qui mérite une réputation de premier calibre parmi les meilleures universités au Monde. La faculté d'innover, nous la portons comme institution depuis notre naissance. La nécessité de nous distinguer a motivé l'Université de Sherbrooke à d'abord être composée de gens non conformistes, à façonner une université nouvelle et qui se renouvelle continuellement. À titre de membres du personnel actuel et retraité, professeurs, chargés de cours, cadres, professionnels, employés de soutien, étudiantes et étudiants, nous enrichissons tous et toutes de notre leadership personnel et d'équipe, la culture entreprenante que nos prédécesseurs nous ont léguée.

En octobre dernier, je vous ai présenté le leadership comme orientation fondamentale de mon prochain mandat. Je vous ai aussi montré des leaders illustres et diversifiés parmi nos diplômés, pour nous faire prendre conscience à quel point nous développons ensemble de grands leaders de notre société en nombre complètement démesuré par rapport à la taille de notre Université.

Dans cette foulée, je veux ce soir lancer une campagne de mise en valeur et de stimulation de ce leadership partagé et coopératif qui caractérise tellement ce que nous faisons et l'Université que nous formons, avec pour thème : Sherbrooke : Université leader, Université de leaders. Je veux ainsi que votre leadership, personnel et d'équipe, s'épanouisse et brille par milliers et en grande diversité. Le but, c'est de déployer encore davantage notre propre leadership comme Université et celui de nos étudiantes et étudiants. Vous êtes donc tous et toutes invités à être et à soutenir des leaders.

Cette vision 2005-2010 interpelle chacun et chacune d'entre nous. Chaque fonction apporte à l'ensemble quelque chose d'indispensable. Tout est complémentaire, autant les personnes que nos actions. Notre intelligence, notre imagination, notre souplesse, notre force d'innovation, c'est ce qui nous rend si irrésistible comme Université. Je rappelle en effet que nous connaissons encore la plus forte croissance parmi les universités québécoises : nos demandes d'admission continuent d'exploser grâce à cette couleur particulière que nous donnons ensemble à notre Université, qui est de plus en plus connue et carrément irrésistible.

Donc, n'attendez pas que les initiatives viennent d'en haut, car à Sherbrooke les bonnes idées émergent de partout. Chez vous-mêmes, chez vos collègues, décelez les bonnes idées, encouragez le leadership autour de vous, stimulez-le, et vous-mêmes, exprimez votre propre leadership à votre façon. Il nous faut un leadership multiforme dans toute notre communauté.

Nous avons la chance de vivre cette aventure extraordinaire ensemble. Contrairement à des institutions plus anciennes dont le poids des traditions peut souvent freiner l'initiative, nous avons le pouvoir de transformer notre Université avec maturité et assurance. Pour animer les troupes, je demande au Service des communications de sélectionner parmi nous une série de leaders qui seront mis en valeur tout au long de l'année et des années à venir. J'invite toute la communauté universitaire à soumettre des candidatures, des idées dans tous les horizons, soit des personnes aux initiatives inspirantes, aux découvertes ingénieuses, à l'influence positive sur leurs collègues, à l'engagement exemplaire dans la communauté, sur nos campus comme à l'extérieur.

Plusieurs vitrines vont illustrer et mettre en évidence notre formidable capital de leadership à travers ces personnes. À compter de février, Liaison diffusera les portraits des leaders choisis dans tous les domaines et Liaison-région va même faire écho à certains leaders qui dépassent nettement l'horizon de nos campus, pour les faire rayonner dans les médias. Aussi, un site Internet va être consacré au leadership et à sa mise en valeur, tant chez nos diplômés, chez nos étudiants que chez nos employés!

Les premiers leaders qui seront présentés dans l'édition du 23 février de Liaison sont le professeur Yue Zhao dont les travaux en nanomédecine ont été sacrés découverte de l'année par le magazine Québec Science; l'analyste Eddy Fortin, véritable dynamo au Services des technologies de l'information; Isabelle Roy, étudiante au baccalauréat en administration des affaires, option marketing, une animatrice culturelle hors pair; ainsi que Guy Choinière, un grand organisateur qui est contremaître au Service du sport et de l'activité physique.

Ma mère disait : « Il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus ». À l'Université de Sherbrooke, j'aimerais que nous fassions la démonstration qu'il y a beaucoup d'appelés, et aussi beaucoup d'élus. Je veux que nous augmentions notre capacité de leadership, que nous l'émancipions, que nous le mettions davantage en valeur. Je veux que grâce à lui, nous inspirions les autres universités et la société qui en a bien besoin.

En terminant, je reviens sur notre thème : Sherbrooke : Université leader, Université de leaders, et notamment sur la première partie : l'Université leader. Je vous disais plus tôt que notre leadership institutionnel nous pousse continuellement à sortir des sentiers battus. Eh bien cette année 2006 marquera un anniversaire très important pour l'Université de Sherbrooke : c'est le 40e anniversaire de notre régime coopératif d'alternance études-stages. S'il y a une démonstration de notre leadership institutionnel, c'est bien celle-là! Nous avons dépassé le modèle universitaire traditionnel en étant les premiers au Canada francophone à introduire le régime coopératif qui fait depuis boule de neige. À l'occasion de cet important anniversaire pour notre Université, je veux dire bravo à tous ceux et celles du Service des stages et du placement qui font vivre en beauté cette formidable réussite qui constitue toujours une grande marque distinctive de l'UdeS! Célébrons ensemble « 40 ans de leadership à plein régime coopératif! »

Enfin, puisque Sherbrooke : Université leader, Université de leaders, c'est vous toutes et tous, j'éprouve le sentiment profond de me retrouver avec beaucoup de fierté devant ceux et celles qui réinventent continuellement l'université et qui réinventent, de cette façon, notre Monde. Bonne soirée à toutes et à tous, et bonne année 2006!