Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la conférence de presse
annonçant la collation des grades 2006

Le 31 août 2006

Monsieur le Directeur général de l'OSS,
Madame la Directrice générale de la Chambre de commerce de Sherbrooke,
Monsieur le Directeur de Tourisme Sherbrooke,
Distingués invitées et invités,
Mesdames, Messieurs,

Le samedi 9 septembre, l'Université de Sherbrooke célèbrera l'accomplissement de ses 3300 nouveaux diplômés et diplômées par une collation des grades des plus grandioses au Monde, à laquelle participeront 10 000 personnes. En réinventant la collation des grades universitaire, dont l'existence remonte au 13e siècle, nous voulons faire de ce cérémonial intense un moment fort qui marquera encore davantage la vie de nos diplômés et exaltera plus que jamais la fierté de tout Sherbrooke, ville universitaire.

Ouvert et englobant, le thème choisi incarne parfaitement l'esprit de ce grand événement : « Neuf comme le Monde » donne une nouvelle intensité au rite de passage qui couronne les années de formation en reconnaissant la réussite supérieure. « Neuf comme le Monde » désigne aussi nos neuf facultés qui font progresser les savoirs dans tous les grands domaines. « Neuf comme le Monde » souligne enfin le renouvellement de la société grâce à la puissance de notre leadership coopératif orienté vers l'action.

Nos diplômées et diplômés seront honorés plus que jamais auparavant par une triple célébration qui débutera par la cérémonie principale inspirée des plus grandes universités, avec une touche d'audace et de leadership typiquement sherbrookois, ici même, au Stade d'athlétisme de l'Université de Sherbrooke, en présence de nombreux dignitaires.

Les musiciens de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke gorgeront alors le stade d'émotions, sous la direction du chef Stéphane Laforest, qui nous promet un programme majestueux. Je vous annonce également la participation de la cantatrice invitée Betty Mongrain, finissante particulièrement douée de l'École de musique de l'Université de Sherbrooke. Aussi, l'imaginaire de Mario Trépanier de Summum Communications, qui a fait ses preuves aux Mondiaux Jeunesse 2003, animera la foule et ornera l'enceinte de décors flamboyants.

Cette cérémonie principale comportera une première mondiale, un tout nouveau rituel d'investiture qui marquera solennellement l'appartenance de nos diplômés à la communauté universitaire. Par la suite, neuf cérémonies facultaires commémoreront de manière intime et chaleureuse les remises de diplômes dans les disciplines respectives. Enfin, un grand cocktail collectif clôturera la fête autour des fontaines de l'Agora devant le Pavillon Georges-Cabana.

C'est donc ici, le 9 septembre, sur la vue éblouissante des montagnes Appalaches que tous les vents souffleront vers l'Université de Sherbrooke. Imaginez… 10 000 personnes remplissent les gradins dans ce stade pavoisés de fanions vert et or. Les parents et amis, venus de partout au Québec et de 55 pays à travers le Monde, attendent l'arrivée de leurs finissants pour le couronnement de tant d'années d'effort. Soudain, les cuivres de l'Orchestre entament avec force les premières notes. Apparaissent en cortège, des quatre points cardinaux, les 3300 nouveaux diplômés salués par la foule. Ils sont fiers, fébriles, conscients de cette nouveau tournant que prend leur vie. Réunis, ils forment une gigantesque rose des vents qui symbolise leur rayonnement qui se déploiera bientôt à travers le Monde.

J'entends déjà la foule qui les applaudit… L'entendez-vous?

(Son de la foule en crescendo.)

Aujourd'hui, je ressens toute l'ampleur de ce monumental événement qui deviendra le rendez-vous universitaire annuel par excellence. Une collation des grades à la hauteur de Sherbrooke, ville universitaire!