Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la 40e assemblée générale
annuelle de la coopérative de
l'Université de Sherbrooke

Le 28 septembre 2006

Monsieur le Président,
Distingués invitées et invités,
Mesdames, Messieurs,

L'Université de Sherbrooke fête cette année deux anniversaires chargés de symbolisme qui orientent notre devenir. En 1966, alors que Sherbrooke a été la première université francophone et la deuxième au pays à adopter le régime d'enseignement coopératif, l'association générale étudiante lançait la Coopérative de l'Université. Dès l'année suivante, l'Université a aussi créé la première Chaire en coopération au Québec.

Aujourd'hui, l'UdeS continue de déployer la coopération et ses valeurs de service à la société, de responsabilité partagée et d'échanges mutuels, autant dans les coopératives formelles que dans toutes les sphères de la société.

Rappel historique

Le 1er août 1966, le procès-verbal de l'Exécutif de l'Association générale des étudiants de l'Université de Sherbrooke (AGEUS) rapporte : « Les étudiants voulaient un magasin sans pouvoir déterminer sous quelle forme il se présenterait. Après étude, la formule de magasin dit coopératif est acceptée. Certes, les profits peuvent s'avérer moindres mais l'éducation qui découle d'un tel système s'avère sans prix. »

Dans l'édition du 14 septembre 1966 du Campus Estrien, le comité provisoire de la Coopérative déclare : « Le coopératisme conduisant à l'auto-détermination en matière économique par la copropriété répond au désir de l'étudiant de prendre en main son propre destin économique, de même que celui du Québec. »

Le 30 novembre 1966, le directeur du Campus Estrien, Guildo Rousseau (le frère de l'actuel grand timonier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Henri-Paul Rousseau), écrit dans son éditorial « qu'une coopérative est une association de personnes qui ont reconnu et qui continuent de reconnaître la similitude de certains de leurs besoins et la possibilité de les mieux satisfaire par une entreprise commune, plutôt que par des moyens individuels ». Craignant pour la survie de la coopérative naissante, il lance un appel à la bâtir, car « il est évident que personne ne la bâtira pour nous ».

Quarante ans plus tard, pour reprendre les mots de son président actuel, M. Michaël Giguère, la Coopérative de l'Université de Sherbrooke est « la solution qui traverse le temps ».

À l'instar du régime coopératif de l'Université de Sherbrooke, la Coopérative participe à la formation pratique : elle a initié quelque 400 étudiantes et étudiants à la coopération et elle contribue à sa manière à la promouvoir comme projet de société.

Nouveaux horizons

Je remercie la Coopérative de son offre de partenariat dans tous les projets communs qui répondent aux besoins spécifiques de la communauté universitaire.

Pour que la Coopérative puisse faire un bond en avant, je m'engage aujourd'hui à poser un geste historique : la direction de l'Université va recommander au conseil d'administration de l'Université de renouveler les services actuels de gré à gré, et ce, sans appel d'offres!

De plus, la Coopérative de l'Université représente à mes yeux beaucoup plus que ce qu'elle est devenue jusqu'à maintenant. Ainsi, le temps est venu qu'elle prenne en charge de nouveaux services d'intérêt collectif. Concrètement, quatre occasions se présentent bientôt pour ouvrir de nouveaux horizons :

  • Le renouvellement du bail de la librairie scientifique dès le printemps prochain;
  • La mise en place d'un lieu de vie étudiante à définir ensemble, en remplacement du bar étudiant qui est fermé;
  • Le renouvellement du bail des services alimentaires en 2009;
  • Aussi, je souhaite une percée dans un nouveau domaine : les services de santé universitaires, une première que je considère maintenant à la portée d'une formule coopérative.

Dans tous les cas, la direction de l'Université est disposée à accueillir avec beaucoup d'intérêt toute solution coopérative viable. Je vous invite donc à réinventer votre leur milieu de vie en y développant vos compétences coopératives comme jamais dans toute notre histoire!

Vous pouvez compter sur moi et sur mon équipe pour maintenir et même accentuer la collaboration de l'Université, de façon à faire éclore de grandes réalisations conjointes qui marqueront les 40 prochaines années.

Joyeux 40e anniversaire et meilleurs vœux à la Coopérative de l'Université de Sherbrooke!