Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion d'une réception à la résidence de la Déléguée générale du Québec à Bruxelles

17 mars 2003

Monsieur l'Ambassadeur,
Madame la Déléguée générale,
Distingués invitées et invités,
Chers diplômées et diplômés,
Mesdames, Messieurs et chers amis,

Au nom de la communauté universitaire de Sherbrooke, je vous salue toutes et tous avec grand plaisir, et je remercie la Déléguée générale du Québec à Bruxelles de nous accueillir avec tant d'amabilité.

Votre présence exprime l'intérêt mutuel que nous éprouvons des deux côtés de l'Atlantique pour resserrer nos liens de coopération dans les domaines aussi cruciaux que l'éducation supérieure, la recherche scientifique et les divers aspects de la culture.

Dans le cadre de son développement accéléré des dernières années, l'Université de Sherbrooke accorde une grande importance au renforcement des réseaux académiques et scientifiques, en particulier avec d'autres universités de la Francophonie et du monde latin.

Au Québec, nous sommes six millions de francophones dans une mer anglophone qui est portée en plus par tout le mouvement de mondialisation qui se conjugue souvent en anglais. Dans ce contexte, pour sauvegarder notre différence et contribuer à préserver la richesse linguistique et culturelle du Monde, je suis profondément convaincu de la nécessité d'internationaliser les cultures de chacun.

Notre venue vise donc d'abord et avant tout à faire connaître nos réalisations et à découvrir les vôtres pour favoriser et renforcer les collaborations et accroître notamment la mobilité professorale et étudiante.

Nos antennes et nos meilleurs ambassadeurs en Belgique et au Luxembourg sont certainement nos diplômées et diplômés, dont plusieurs nous honorent de leur présence ce soir, et auxquels je voudrais lancer une invitation. C'est vous qui pouvez le mieux faire connaître l'Université de Sherbrooke, y intéresser des jeunes gens désireux d'étudier au Québec et y associer des entreprises susceptibles de devenir des partenaires d'affaires et de formation.

L'Association des diplômées et diplômés de l'Université de Sherbrooke, que l'on appelle aussi l'ADDUS, vient d'ouvrir de nouvelles perspectives de regroupement dont vous pourriez profiter en faisant éclore un réseau qui serait le prolongement de l'Université de Sherbrooke sur l'espace belge et luxembourgeois. Une telle initiative prendrait la forme que vous lui donneriez, selon des orientations et des activités qui répondent à vos besoins et intérêts.

En arrimant sa mission, sa structure et son plan d'action avec le développement de l'Université de Sherbrooke, l'ADDUS a confirmé et actualisé récemment son rôle de partenaire majeur de l'institution dont ses membres sont issus. Ces changements deviendront tangibles malgré la distance grâce aux possibilités d'Internet.

Notre premier répertoire des anciennes et anciens ne comptait que 200 noms en 1963. Le deuxième répertoire en contenait 22 000, 20 ans plus tard, en 1983. Cette année, nous recenserons quelque 90 000 personnes diplômées. L'accroissement phénoménal des effectifs et leur éclatement géographique partout dans le Monde amènent l'ADDUS et l'Université à forger de nouveaux rapports ajustés aux palpitations d'une grande association.

La nouvelle fédération sera constituée de puissants réseaux d'intérêt et d'action qui s'appuieront sur des regroupements par faculté, par région et par thème. Pour sa part, l'Université de Sherbrooke investira stratégiquement de nouvelles ressources humaines et matérielles dans le soutien institutionnel de ses diplômées et diplômés pour assurer le développement de l'ADDUS.

En bref, le plan de match comprend une série d'actions, dont la facilitation des communications avec et entre les diplômées et diplômés, le soutien des réseaux, une gamme d'objets promotionnels aux couleurs de l'Université et l'organisation de retrouvailles qui culminera lors de notre cinquantenaire en 2004.

La nouvelle ADDUS est en train de s'équiper pour appuyer ses membres partout dans le Monde, grâce notamment à un répertoire en ligne qui leur permettra de se relier à leur convenance, sur une base volontaire, que ce soit par faculté, par promotion, par région, par thème ou selon toute autre forme d'intérêt. Vous pourrez ainsi communiquer les uns avec les autres, garder le contact, créer de nouveaux liens, établir des relations d'affaires, bref, continuer à vous épanouir à la sherbrookoise. À l'intérieur de ce mouvement de restructuration et de consolidation, je m'engage à soutenir un éventuel regroupement pour la Belgique et le Luxembourg, si tel est votre désir.

En conclusion, je forme les vœux les plus chaleureux pour nos échanges féconds et multiformes au service conjoint de nos institutions respectives. Je souhaite vivement que cette semaine soit l'amorce de partenariats fructueux et mutuellement enrichissants!

Bonne fin de soirée!