Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de la Faculté de génie et de l'Institut des matériaux et systèmes intelligents

25 septembre 2003

Monsieur le Doyen,
Monsieur le Directeur,
Distingués invitées et invités,
Chères et chers collègues,

La Faculté de génie connaît un essor sans précédent. Ce bâtiment agrandi et assorti de laboratoires en est la preuve, mais ce n'est pas tout! En deux ans, les revenus de la recherche de la faculté sont passés de 10 millions de dollars à plus de 17 millions; le nombre de chaires de recherche a doublé, passant de quatre à huit; dix autres chaires sont actuellement en chantier; l'effectif étudiant aux études supérieures a augmenté de 208 à 248, en hausse de 20 %; le corps professoral a augmenté dans la même proportion, passant de 83 à 98 membres.

La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et le Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT) sont à évaluer des demandes de subvention de la Faculté de génie pour plus de 30 millions de dollars, ce qui représente la moitié des demandes soumises par l'Université de Sherbrooke. Plus de 40 entreprises privées ont déjà accordé leur appui à hauteur de 20 % des montages financiers.

D'autres projets de grande envergure sont en gestation, notamment pour créer un nouveau centre d'excellence en génie de l'information, et feront l'objet d'annonces importantes dans un proche avenir.

Tous les programmes de premier cycle en génie ont été réformés autour d'une approche par compétences ou par projets. C'est la seconde révolution après le régime coopératif, et les premières promotions formées par compétences en génie mécanique et par projets en génie civil font déjà le bonheur de leurs employeurs.

Les programmes d'études supérieures sont également dans une dynamique de réforme : on vise à former des gens qui possèdent, en plus du savoir et du savoir-faire technique, d'autres compétences plus spécifiques pour le monde de l'industrie ou de l'université.

Bref, la Faculté de génie connaît une forte poussée qui la propulse parmi les meilleures au pays.

L'Institut des matériaux et systèmes intelligents (IMSI) est partenaire de la Faculté de génie dans la réalisation de cet agrandissement. Ses nouveaux locaux lui permettent d'accentuer le creuset de la recherche interfacultaire multi et transdisciplinaire au moyen d'infrastructures communes de support. Par exemple, son Centre de caractérisation des matériaux, unique au pays, regroupe les équipements et appareils nécessaires à l'étude des surfaces, des interfaces, de la microstructure et de la morphologie, ainsi qu'à la caractérisation moléculaire et à l'analyse des propriétés physiques et thermiques.

L'apparition de nouveaux domaines comme les nanotechnologies, la biophotonique, la mécatronique ou la bioinformatique amène l'IMSI à jouer un rôle rassembleur dans des disciplines intégratrices émergeantes considérées parmi les plus porteuses.

Je veux remercier l'actuel ministre de l'Éducation, monsieur Pierre Reid, pour l'appui qu'il a accordé au projet au moment où il était recteur de l'Université, ainsi que monsieur Roger Goulet, le précédent doyen de la Faculté.

Monsieur le Doyen Marceau, le niveau d'excellence de votre faculté contribue fortement au pouvoir d'attraction et au rayonnement de l'Université de Sherbrooke. En retour, vous pouvez compter sur votre Université pour vous soutenir dans votre extraordinaire développement, qui avive le sentiment de fierté et d'appartenance de toute notre communauté.