Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la fête du Nouvel An

16 janvier 2003

(Le recteur remercie le porte-parole des doyens et de la doyenne et invite les membres du Comité de direction à monter sur la scène.)

Chers membres de la communauté universitaire,

Pour commencer, j'ai le privilège de dévoiler le résultat du concours qui visait à trouver un nom au programme de santé et mieux-être lancé en novembre dernier. Parmi les 49 suggestions reçues, le Comité du programme a choisi un nom qui a été soumis à dix reprises. Comme le règlement stipulait le critère d'ordre chronologique, la personne gagnante est la première à avoir fait parvenir ce nom à l'adresse du concours. Il s'agit de madame Maryse Latour, du Service des technologies de l'information, qui a proposé « Universanté ».

Félicitations, Madame Latour. Il me fait plaisir de vous remettre un prix de 250 $ pour l'achat d'un équipement sportif dans le magasin de votre choix.

(Le recteur invite Madame Latour à venir recevoir son prix.)

En plus des nombreuses initiatives prises individuellement pour adopter et maintenir de saines habitudes de vie, 90 personnes se sont initiées au curling et 50 se sont déjà inscrites au service de consultation personnalisée en relation avec leur comportement de santé.

La prochaine activité d'Universanté aura lieu le dimanche 26 janvier, à 19 heures, au Palais des sports de Sherbrooke, où nous sommes invités à venir patiner gratuitement en famille.

La présente fête qui amorce la nouvelle année fournit l'occasion de partager une même vision et de célébrer dans un esprit de solidarité. Votre participation, cet après-midi, est un signe éloquent de la force, du dynamisme et de la vitalité de notre Université, vouée à une renommée de premier ordre, parmi les meilleures universités au monde.

L'an dernier, à la même date, évoquant notre déficit de réputation, j'avais dit que l'Université de Sherbrooke était un secret parmi les mieux gardés. J'avais alors pris la résolution de trahir avec vous ce secret et de dévoiler l'institution au monde!

Ainsi, 2002 a été marquée par une couverture médiatique qui témoigne d'un intérêt sans précédent pour notre institution, et 2003 s'annonce tout aussi exaltante et prometteuse. Comme à l'Université de Sherbrooke, un bon coup ne vient jamais seul, ensemble, nous avons fait un malheur! Je vous rappelle quelques faits saillants.

Publié à 700 000 exemplaires, le magazine Innovation de La Tribune a présenté un large éventail des recherches géniales de notre corps professoral à la grandeur du Québec et dans la région d'Ottawa.

Les réseaux BBC et EuroNews ont diffusé un reportage en cinq langues sur notre Université, la seule au Canada et la seule francophone d'Amérique dans cette série sur les universités du Monde qui se distinguent particulièrement et qui connaissent des succès hors du commun. C'est ainsi que 300 millions de téléspectateurs sur les cinq continents ont vu et entendu parler de l'Université de Sherbrooke, et ce, à deux reprises.

Ensuite, The Globe and Mail a causé une véritable commotion dans le paysage universitaire canadien, en nous classant meilleure université francophone, et 3e au pays, d'après la satisfaction de notre population étudiante.

Par surcroît, nous avons fait un bond spectaculaire de la 14e à la 8e place au classement de la revue Maclean's parmi les 15 universités canadiennes qui offrent de l'enseignement aux trois cycles ainsi qu'en médecine.

Attendez maintenant de voir l'impact de la nouvelle dénomination de la station de métro Longueuil - Université de Sherbrooke et aussi des 3es Championnats du Monde jeunesse de l'IAAF dont la couverture télévisuelle dans 150 pays, en juillet prochain, mettra le monde au diapason de l'Université de Sherbrooke.

Notre renommée grandit ainsi à une vitesse exponentielle. Maintenant, il s'agit de continuer à bâtir sur ces acquis avec comme trame de fond notre Plan d'action stratégique 2001-2005 pour aligner nos priorités. Je vous invite donc à vous rafraîchir la mémoire en allant consulter ce plan pour garder le cap sur les actions qui ont la plus grande portée institutionnelle dans ce que nous faisons.

Dans cette optique, j'invite chacune et chacun d'entre vous à identifier deux ou trois cibles ou actions concrètes qui vous interpellent personnellement et auxquelles vous avez le goût et la capacité de contribuer. Imaginez ce que nous réussirons si les 5100 employés de l'Université font de même!

C'est le plan d'action de toute la communauté universitaire. Un plan visant à réaliser notre plein potentiel de développement en accroissant la cohérence de nos actions individuelles et d'équipe, de façon à augmenter le pouvoir d'attraction, le rayonnement et les partenariats de choix de l'institution, ainsi que le sentiment d'appartenance de tous les membres de la communauté à l'Université de Sherbrooke.

Saisissons cette occasion historique d'étendre notre renommée en faisant connaître et reconnaître partout nos succès. Continuons à affirmer notre sens collectif de l'audace et de l'innovation, qui est le fondement de notre communauté et de notre Université, et qui assure son caractère distinctif.

En terminant, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont préparé la grande fête d'aujourd'hui, en particulier le secrétaire général et vice-recteur aux ressources institutionnelles, M. Martin Buteau, ainsi que les membres des groupes musicaux qui animeront tantôt la réception, notamment OPUS que nous avons grand plaisir à retrouver ce soir.

À toutes et à tous, mes meilleurs vœux pour une année dynamique et solidaire dans notre magnifique Universanté !