Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion d'une conférence de presse sur la Classique musi-golf de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke

28 mars 2003

Madame la Directrice générale,
Monsieur le Chef d'orchestre,
Mesdames, Messieurs,

L'Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS) atteint 65 ans, mais il est loin de prendre sa retraite! Au contraire, il vit actuellement un renouveau qu'il me tient à cœur d'appuyer. C'est pourquoi j'ai accepté la présidence d'honneur de la première Classique musi-golf, qui aura lieu le 21 mai prochain.

Je souscris à cette activité bénéfice pour encourager les efforts de développement de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke, qui apporte une contribution essentielle à la vie culturelle de notre communauté depuis 65 ans. Il est capital de soutenir avec vigueur notre orchestre, le faîte de la musique en Estrie.

À l'instar des villes de Montréal (OSM 70 ans) et Québec (OSQ 100 ans), Sherbrooke peut être fière d'avoir un des orchestres symphoniques les plus anciens au Québec et parmi les mieux cotés. Créé en 1939 et incorporé en 1946, l'Orchestre symphonique de Sherbrooke a su se bâtir une réputation enviable.

L'OSS compte plus de 800 abonnés et l'assistance moyenne dépasse 1 200 personnes. La majorité des concerts sont présentés à la Salle Maurice O'Bready de l'Université de Sherbrooke. Comme dit si bien le directeur du Centre culturel, Monsieur Jacques Labrecque, le Centre culturel est la « maison de l'orchestre ».

En assistant aux concerts, j'ai constaté que tout en cherchant à plaire au public, le chef Stéphane Laforest choisit le répertoire en visant l'excellence : il fait en sorte que chaque œuvre présente un défi et permette aux musiciennes et musiciens d'atteindre de nouveaux sommets.

À l'intention du jeune public, l'OSS présentera, les 30 avril et 1er mai prochains, des matinées scolaires dans trois écoles primaires. Ainsi, un millier d'enfants entreront en contact étroit avec la musique, le chef, les musiciens et leurs instruments. D'autres projets à portée éducative sont sur la table de travail, avec la collaboration de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, de la Ville de Sherbrooke et du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

L'Orchestre symphonique s'investit également dans la communauté en présentant, le 10 mai prochain à l'église Saint-Patrice de Magog, un concert au profit de la Fondation de l'hôpital de la Providence. Aussi, il caresse d'autres initiatives, comme la diffusion de la musique symphonique auprès des malades et la participation à des festivals d'été. Le beau défi de l'OSS est de répandre sa musique au-delà de son territoire.

Sherbrooke a incontestablement une vocation musicale. Elle est une des rares villes au Canada à offrir, depuis déjà 30 ans, l'enseignement de la musique du primaire à l'université. Les principaux établissements à vocation musicale sont l'École du Sacré-Cœur, l'École Mitchell, l'École Montcalm, le Collège de Sherbrooke, l'Université Bishop's ainsi que l'Université de Sherbrooke, dont l'École de musique fête son dixième anniversaire.

L'OSS est une institution qui contribue fortement à la qualité de vie du milieu estrien. Ses prestations d'une grande qualité artistique, et sa capacité de se transformer en outil raffiné et souple de développement social, culturel et même économique, le placent dans une position idéale pour embellir notre société.

Le défi de l'OSS consiste à diversifier ses moyens de financement en rejoignant le plus d'entreprises et organismes possibles des différents secteurs d'activité. Dans cette optique, la Classique musi-golf est une formule originale pour étendre son réseau. Le succès de ce tournoi repose étroitement sur l'engagement des partenaires qui accepteront de commanditer les 18 trous.

Pour moi, la présidence d'honneur de la Classique musi-golf est un autre geste qui s'inscrit dans la foulée de ceux que j'ai déjà posés pour resserrer les liens avec la communauté régionale. Je compte donc sur une participation enthousiaste de tous les amants de l'orchestre.