Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion du colloque conjoint du Réseau d'informations scientifiques du Québec (RISQ) et de CANARIE

31 octobre 2003

Messieurs les Présidents et chefs de la direction,
Distingués invitées et invités,
Mesdames, Messieurs,

Good morning to all! À titre de président du Conseil d'administration du RISQ, je vous souhaite la plus cordiale bienvenue à ce rendez-vous annuel qui est devenu un phare national et même international en matière de réseaux télématiques.

La force des réseaux

RISQ et CANARIE célèbrent cette année leurs 14e et 10e anniversaires respectivement. Le thème choisi pour cette célébration met de l'avant « La force des réseaux » et, dans la version anglaise, « Networks for People ». Je vois une complémentarité essentielle dans ces deux formulations. RISQ et CANARIE bâtissent depuis 14 et 10 ans des réseaux voués à la promotion du travail scientifique et favorisent la collaboration au sein des réseaux de chercheuses et chercheurs. Mais plus fondamentalement, l'un et l'autre apportent également les bénéfices des réseaux à toute la collectivité.

Plusieurs générations technologiques se sont succédé depuis les débuts des deux organismes. Pour ne souligner que l'aspect le plus spectaculaire, le RISQ est passé d'un débit de 56 kilobits par seconde en 1989 à un milliard de bits par seconde aujourd'hui, et ce n'est pas fini!

Qu'est-ce que la force des réseaux, sinon la concrétisation matérielle de divers éléments qui permettent aux personnes qui font de la recherche de communiquer, de créer et d'innover. Sans l'action soutenue de CANARIE depuis dix ans pour la promotion des réseaux à large bande, le Canada ne serait pas l'un des pays les mieux équipés au monde. Sans la pensée technologique avant-gardiste qui a animé et soutenu l'action de CANARIE sur le plan des infrastructures et qui continue aujourd'hui de soutenir le développement des applications des réseaux, le Canada ne tiendrait pas cette place stratégique.

On parlera beaucoup à cet événement conjoint de l'accessibilité aux réseaux, de leurs performances, de l'efficacité qu'ils garantissent et de la créativité qui peut s'exprimer à travers eux. L'ensemble du programme cherche à démontrer non seulement l'utilité des réseaux numériques, mais aussi les résultats qu'ils permettent d'obtenir, ainsi que leur impact et le levier irremplaçable qu'ils constituent dans la société du savoir.

Le RISQ œuvre au Québec depuis maintenant 14 ans. D'un simple service, puis d'une division du CRIM, il est devenu une compagnie qui gère un réseau à la toute fine pointe parmi les plus performants et étendus au monde. Le RISQ constitue aujourd'hui un modèle technologique et de gestion unique au Canada qui permet aux universités, aux cégeps et aux centres de recherches de disposer d'un réseau d'informations scientifiques d'avant-garde à des conditions nettement avantageuses grâce notamment à notre vocation à but non lucratif.

Le RISQ et l'innovation

Ces 14 années ont donc été 14 années d'innovation continuelle. Le réseau a été déployé pour relier les institutions universitaires puis collégiales en mettant à profit les technologies de transport les plus nouvelles et les plus prometteuses.

Le RISQ s'applique désormais à réaliser sa vraie mission, sa véritable finalité, qui est de mettre concrètement au service de la recherche universitaire et de l'enseignement l'énorme potentiel de son réseau. Il s'agit de favoriser le partage des installations informatiques très haut de gamme entre institutions et d'aider les chercheuses et chercheurs à s'approprier les applications émergentes dans tous les domaines.

Ceci n'est possible qu'avec la force des réseaux électroniques et optiques, mais aussi et surtout grâce à la vitalité des réseaux de personnes, qui en sont l'âme et le moteur. Avec sa structure corporative représentant tous les acteurs de la recherche et de l'enseignement supérieur québécois et son approche de partenariat avec les gouvernements, les entreprises de télécommunications et les organismes pancanadiens, le RISQ possède tous les outils pour demeurer à l'avant-garde.

Dans la deuxième partie de la matinée, l'équipe dirigeante du RISQ vous fera part de sa vision et des actions qu'elle entreprend afin de mettre la force des réseaux au service de ses membres.

Aussi, le comité consultatif de la recherche que j'avais annoncé au dernier colloque du RISQ en 2002 est maintenant en place. Vous pourrez assister cet après-midi à sa première table ronde publique. Cette nouvelle instance, de grande importance, assure un lien direct entre le RISQ et les avancées en recherche de nos institutions membres.

Le défi principal réside maintenant dans la consolidation du RISQ après la croissance phénoménale qu'il a connue au cours des dernières années.

Il n'en tient qu'à nous tous et toutes de pleinement développer l'avenir pour renforcer le rayonnement du Québec et du Canada dans le Monde. Je vous souhaite un excellent colloque! I hope this meeting will be most productive!