Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de l'annonce de trois projets d'importance pour le CHUS et la Faculté de médecine

Le 3 juillet 2003

Madame la Vice-première Ministre,
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Président,
Monsieur le Président-directeur général,
Distingués invitées et invités,
Chères et chers collègues,
Mesdames, Messieurs,

Je tiens à vous exprimer, Madame la Vice-première Ministre et Monsieur le Ministre, toute notre reconnaissance pour la mise en oeuvre des trois projets structurants que vous venez d'annoncer. Je me réjouis au plus haut point de ce triple appui du gouvernement du Québec qui renforce la position de l'Université de Sherbrooke et du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) à l'avant-garde de la recherche médicale et des soins de santé.

L'acquisition du « Gamma Knife » aura de grandes retombées dans le développement de la neurochirurgie minimalement invasive. L'installation de cet appareil permettra au corps professoral de l'Université de Sherbrooke d'implanter et d'étudier une nouvelle technologie à la fine pointe mondiale pour la chirurgie du cerveau : une première canadienne dont nous sommes très fiers.

Quant au financement du Centre d'imagerie métabolique, il assure le leadership canadien et international de l'Université de Sherbrooke dans la recherche et le développement en imagerie médicale et en sciences des radiations. Il prolonge l'œuvre de pionnier entreprise dans les années 70 par le professeur Étienne LeBel à qui je tiens à rendre hommage. C'est un projet qui tenait à cœur au doyen Michel Baron qui pourra ainsi terminer son mandat par une autre grande réalisation qui positionne la Faculté de médecine pour longtemps. Ce projet conduira à d'importantes découvertes technologiques qui seront mises au service de la santé des Québécoises et des Québécois.

Ainsi, dans le contexte d'un centre hospitalier universitaire, il est remarquable que les mêmes investissements gouvernementaux servent non seulement à soigner la population, mais aussi à permettre l'avancement de la science par la recherche universitaire. Le gouvernement fait ainsi judicieusement d'une pierre deux coups.

Dans le cas de l'agrandissement de l'Hôtel-Dieu, l'Université de Sherbrooke se réjouit que le gouvernement du Québec procède rapidement, car il est urgent d'accroître la capacité d'accueillir nos étudiantes et étudiants en médecine pour répondre à l'importante augmentation de leur nombre pour satisfaire les besoins pressants du Québec.

Ces trois projets mettent en évidence la renommée enviable du CHUS et de la Faculté de médecine, ainsi que leur collaboration exemplaire qui permet aux professeures et professeurs de poursuivre leurs recherches et d'exercer dans un environnement d'un niveau d'intégration unique au pays.

Merci au gouvernement du Québec pour son appui. Soyez assurés, Madame la Vice-première Ministre et Monsieur le Ministre, que l'Université de Sherbrooke continuera d'être à la hauteur de la confiance que vous placez en nous!