Deux projets étudiants parmi les finalistes au 25e concours des Octas

Des logiciels de simulation boursière et d'assistance à la neurochirurgie en lice

Un aspect du logiciel NeuroPlanning Navigator : on y voit une tumeur, des fibres neuronales en transparence et des outils de mesure.
Un aspect du logiciel NeuroPlanning Navigator : on y voit une tumeur, des fibres neuronales en transparence et des outils de mesure.
Photo : fournie

19 avril 2011

Nouvelles UdeS

Deux équipes de l'UdeS ont franchi l'étape cruciale de la sélection des finalistes au 25e concours des Octas de la Fédération informatique du Québec. Le projet StockOverflow, un jeu de simulation de gestion de portefeuille, ainsi que le projet NeuroPlanning Navigator, un logiciel pour la planification neurochirurgicale, se sont démarqués par leur originalité. Ces deux projets réalisés par des étudiants de la Faculté des sciences sont en lice dans la catégorie Relève étudiante – Niveau universitaire.

Le concours annuel des Octas vise à reconnaître l'excellence des individus, des entreprises ou des organismes dans le domaine des technologies de l'information au Québec. Les lauréats seront dévoilés lors d'un gala le 28 mai au Palais des congrès de Montréal, au cours duquel près de 1000 personnes seront présentes. Cette soirée de gala, riche en émotions de toutes sortes, se veut l'événement incontournable de l'année dans le secteur des technologies de l'information au Québec.

Simulation boursière et gestion de risque

Éric Sylvestre, Yannick Charron, Samuel Dionne, Geneviève Lamarche, Alexandre Deschamps et Jean-Michel Nadeau sont les six étudiants au baccalauréat en informatique de la Faculté des sciences qui ont créé StockOverflow, un jeu de simulation de gestion de portefeuille. La création de ce jeu est née d'un besoin de la Faculté d'administration de l'UdeS de se munir d'un outil pédagogique destiné aux étudiantes et étudiants de la maîtrise en finance.

Le logiciel StockOverflow, un jeu de simulation de gestion de portefeuille, a été créé pour être utilisé par les étudiants de la maîtrise en finance de la Faculté d'administration.
Le logiciel StockOverflow, un jeu de simulation de gestion de portefeuille, a été créé pour être utilisé par les étudiants de la maîtrise en finance de la Faculté d'administration.
Photo : Archives

Dans ce jeu, un administrateur doit créer une simulation dans laquelle il définit les règles du jeu. Par la suite, le joueur, qui agit en tant que gestionnaire, essaie de maximiser sa richesse personnelle. De bonnes performances entraîneront sa promotion, alors que de mauvaises auront l'effet contraire. Les joueurs peuvent atteindre différents niveaux qui augmentent chacun le degré de difficulté mais aussi les gains possibles. Un joueur artificiel qui se fie à des indicateurs techniques pour prendre ses décisions peut être mis en compétition avec les autres participants. Cet aspect a posé le défi d'inclure un module d'intelligence artificielle. Le défi était de taille, car le joueur devait être en mesure de prédire la fluctuation du marché boursier pour prendre des décisions éclairées.

Bien que certaines applications similaires existent présentement, aucune n'est aussi bien encadrée d'un point de vue pédagogique, expliquent ses créateurs, notamment parce que l'administrateur peut suivre l'évolution de chacun des participants tout au long de la simulation. L'accès au classement lui permet de valider la progression et la performance des étudiantes et étudiants.

StockOverflow se distingue aussi de la compétition par son ajout de la gestion du risque. Cette notion constitue un élément d'importance capitale pour un gestionnaire. De plus, c'est l'un des critères qui influence le cours de la simulation.

Des outils novateurs reliant l'informatique et la neurochirurgie

Présenté au nom de l'Université de Sherbrooke, le projet NeuroPlanning Navigator : logiciel pour la planification neurochirurgicale a été réalisé par Gabriel Girard, en collaboration avec Arnaud Boré et Olivier Vaillancourt, sous la supervision du professeur Maxime Descoteaux, du Département d'informatique de la Faculté des sciences.

Le projet visait à fournir des outils logiciels adaptés à la planification neurochirurgicale présentant des informations supplémentaires sur la structure du cerveau. De tels outils sont très précieux pour les neurochirurgiens confrontés à des situations délicates et risquées lorsqu'ils veulent retirer une tumeur au cerveau tout en préservant au maximum les cellules viables environnantes.

Recourant aux techniques d'imagerie par résonance magnétique récentes, le logiciel affiche le réseau de communication intracérébral – les fibres de la matière blanche – mettant notamment en évidence les segments du réseau affectés par la tumeur ainsi que les segments situés dangereusement près.

Le projet est issu d'un chantier plus vaste réalisé dans le cadre du concours international IEEE Visualisation 2010. Pour ce concours, les trois étudiants ont présenté le FiberNavigator, un logiciel de planification neurochirurgicale qui tenait compte de plusieurs facteurs, dont la relation entre une lésion, une région fonctionnelle et les fibres de la matière blanche; la distance entre la tumeur et les zones fonctionnelles vitales; et l'identification des artères ou veines se situant dans l'espace opératoire.

En proposant des outils permettant d'interagir avec des images médicales de différents types et de différentes modalités, les étudiants offrent une alternative aux outils actuels de visualisation, qui ont généralement un but très spécifique. Le projet NeuroPlanning Navigator a également pu compter sur l'expertise de deux professeurs de la Faculté de médecine et des sciences de la santé : David Fortin, neurochirurgien, et Christian Bocti, neurologue, ont fourni des conseils avisés, selon leurs champs d'expertise.

Informations complémentaires