LIAISON, 6 mai 1999

Premier concours de robots-jouets
Cari le clown séduit les enfants et le jury

Le Département de génie électrique et de génie informatique a trouvé cette année une façon originale de mettre à profit la créativité de ses étudiantes et étudiants en première année de baccalauréat : concevoir un robot-jouet capable d'amuser des enfants autistiques.

L'équipe Alpha.34 a remporté le premier concours de robots-jouets pour enfants, grâce à Cari, un clown qui parle, danse et propose différents jeux aux enfants.
Photo SSE ­ Roger Lafontaine

Cette idée s'est rapidement muée en concours où chaque équipe devait présenter un robot-jouet répondant à certains critères précis concernant le coût, l'apparence, la robustesse et la crédibilité des interactions possibles avec l'enfant. Le robot devait également être conçu pour stimuler l'enfant tant sur le plan moteur que cognitif.

Dans le but de cibler un objectif de réalisation concret, le défi du concours était d'adapter la conception du robot en fonction de la réalité des enfants autistiques. Cette initiative a été développée en collaboration avec le Centre Notre-Dame-de-l'Enfant de Sherbrooke et l'École Du Touret. Au-delà du concours, ce projet vise à expérimenter l'utilisation d'un jouet dit "intelligent" dans une approche éducative spécifique aux enfants autistiques.

Lors de la démonstration des prototypes de robots-jouets, les enfants de la garderie de l'Université ont été captivés par un chien-robot à l'allure sympathique.
Photo SSE - Roger Lafontaine

Au terme de la session, une douzaine d'équipes ont présenté leur robot-jouet lors d'une démonstration qui s'est tenue au Centre culturel devant spectateurs et jury. Des enfants de la garderie de l'Université avaient également été invités à venir s'amuser avec les prototypes, question de mettre les robots à l'épreuve. Tous les spectateurs présents, petits et grands, ont été séduits par ces robots multicolores. Après de longues délibérations, le jury a finalement remis le premier prix à l'équipe Alpha.34 pour son robot-clown, le deuxième prix à l'équipe DiskCat pour son gros chat blanc, et le troisième prix à l'équipe Kiss pour sa coccinelle-tortue.

Sophie Vincent