Nicole Côté

Professeure titulaire

Coordonnées

Théorie et pratique de la traduction littéraire; étude comparée des littératures québécoise et canadienne, franco-canadienne et canadienne-anglaise du XXe siècle et début XXIe siècle; études genre/sexe; études culturelles.


Formation

  • B.A. (anthropologie), Université Laval (1980)
  • B.A. (majeure en études anglaises : 1988); mineure en littérature française (1993)
  • M.A. ès arts (traduction et traductologie), Université Laval (1990)
  • Ph.D. (littérature française, codirection en traductologie), Université Laval (1998)

Domaines d'enseignement

  • Stylistique comparée du français et de l'anglais
  • Introduction à la traduction
  • Traduction générale anglais - français
  • Traduction littéraire
  • Fonctions sociales et culturelles de la traduction
  • Approches théoriques de la traduction/Enjeux contemporains en traductologie
  • Traduction littéraire avancée
  • Sociologie de la traduction
  • Analyse textuelle de la traduction
  • Épistémologie et méthodologie féministes

Recherches en cours

  • Traduction d'œuvres littéraires canadiennes (poésie, nouvelles, romans).
  • Vivre en traduction, « Représentation littéraires de l'hétérolinguisme », (avec Louise Ladouceur).
  • « Le(s) lieu(x) du pouvoir : analyse intersectionnelle du sexe/genre et de l'espace dans la littérature francophone contemporaine », (avec Isabelle Boisclair).
  • Représentations des espaces utopiques/dystopiques en littérature québécoise et canadienne.

Publications récentes

Livres

Co-directions

  • Avec D.J. Morrey et C. Stojanova, Legacies of Jean-Luc Godard, (mon introduction), Wilfrid Laurier University Press, 2014.
  • Avec E. Chapco, P. Dorrington et S. Petty, Expressions culturelles de la francophonie, Nota bene, Québec, 2008.
  • Avec P. Sabor, Varieties of Exiles : New Essays on Mavis Gallant, (mon introduction), Peter Lang, New York, 2002.

Traduction et direction d'œuvres traduites

  • Les désirs de la ville, Dionne Brand, (co-traduction avec A. Iorga), L'instant même, Québec, 2011.
  • La perfection du matin, Sharon Butala, (co-traduction avec A. Iorga et préface), Nouvelle Plume, Regina, 2007.
  • Vers le rivage, Mavis Gallant, L'instant même, Québec, 2002.
  • Les petites fleurs de madame de Montespan, Jane Urquhart, (traduction et introduction à l'œuvre), Triptyque, Montréal 2000.
  • Nouvelles du Canada anglais, anthologie, (choix des nouvelles, traduction, introduction et présentation des auteurs), L'instant même, Québec, 1999.
  • Verre de tempête, nouvelles, Jane Urquhart, (nom. GG traduction), L'instant même, Québec, 1997.

Articles et chapitres de livres

En voie de publication

  • « Espaces contestés dans le théâtre francophone de l'Ouest canadien », Espaces contestés : conflit, contre-récit, et cultures d'en bas dans les littératures canadienne et québécoise, dir. R. Rimstead, D. Beneventi et D. Leahy, Presses de l'Université d'Ottawa.
  • « Elephant Wake, Joey Tremblay : Genesis of a Dying Culture, or Tale of Hybridization? », Pour Mind the Gap, Saskatchewan's Cultural Spaces, eds Christine Ramsay, Randal Rogers, Canadian Plains Research Centre.
  • « The Last, Best West, Ou comment garder le régional à sa place », Les institutions littéraires en question dans les francophonies canadiennes, dir. Benoît Doyon-Gosselin, Presses de l'Université Laval.

Publiés

  • « Mobilité des féminins dans quelques récits dystopiques franco-québécois et anglo-canadiens : indice d'agentivité? », Canada and Beyond : A Journal of Canadian Literary and Cultural Studies, Alliances/Transgressions/Betrayals : Women's Writing in Canada & Québec Today, eds Marie Carrière & Libe Garcia Zarranz, (Special issue), vol. 3, no 1-2, 2013.
  • « La jeune fille et la mort : économie du désir féminin dans La petite fille qui aimait trop les allumettes, de Gaétan Soucy », dir. Isabelle Boisclair et Catherine Dussault-Frenette, Femmes désirantes, Remue-ménage, 2013.
  • « Elephant Wake : élégie pour une culture moribonde, ou fable sur la pluralité des appartenances identitaires? », numéro spécial : Les théâtres francophones de l'Ouest canadien, sous la direction de Louise Ladouceur, Theater Research in Canada/Recherches théâtrales au Canada, 2012.
  • « Les lettres chinoises ou comment peut-on être Québécois(e) tout en restant Chinois(e) ». Introduction aux études canadiennes : histoires, identités et cultures, Colin Coates (dir.) et Geoffrey Ewen, Presses de l'Université d'Ottawa, pp. 271-283, 2012.
  • « Masculinity in a Minority Setting : the Emblematic Body in Simone Chaput's Le Coulonneux », in Making it like a Man. Canadian Masculinities in Practice, ed. C. Ramsay, Wilfrid Laurier University Press, pp. 185-196, 2011.
  • Nata et le professeur (Alice Parizeau; entrée) Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, tome VIII (1986-1990), Fides, Montréal, 2011.
  • La buse et l'araignée (Jean-Yves Soucy; entrée) Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, tome VIII (1986-1990), Fides, Montréal, 2011.
  • « Représentations de la minorisation dans L'année du Big Mac, de Marc Prescott ». Se raconter des H/histoires? Histoire et histoires dans les littératures francophones du Canada, Lucie Hotte (dir.), Prise de parole, Sudbury, 2010, pp. 213-229. Prix Jean-Clép Godin 2012 ACRT/CATR.
  • « Contextualisation de la relation mère-fille dans L'ingratitude, Ying Chen ». Interdisciplinary Approaches to Mothering, eds Loutzenheizer, J. Praud and L. Streifler, Demeter Press, Toronto, 2010, pp. 65-80.
  • « L'Ile de la Merci ou la négociation d'une identité ». Portraits de jeunes filles. L'adolescence féminine dans les littératures et les cinémas français et francophones, direction Daniela Di Cecco, L'Harmattan, Paris, 2009, pp. 99-118.
  • « La relation mère-fille dans L'obéissance, S. Jacob, exemplaire des valeurs sociétales », Coping with Crisis : Conflict Management and Resolution, dir. Shuli Barzilai, Arza Churchman et Allen Zysblat, Hebrew University Magnes Press, Jerusalem, 2008, pp. 31-48.
  • « Perfection du matin, Sharon Butala, ou comment élargir la langue minoritaire », Alternatives francophones, vol. 1 no 1, « La traduction horizontale ou verticale? Entre langues et cultures en mode mineur. », 2008.
  • « Conscience et oubli dans Le coulonneux »Expressions culturelles de la francophonie, N. Côté (dir.), E. Chapco, P. Dorrington et S. Petty, Nota bene, Québec, 2008, pp. 227-245.
  • « Contagion et gestion des corps dans Le testament du couturier ». Recherches théâtrales au Canada. TRIC. No spécial sur Michel Ouellette, L. Ladouceur (dir.), vol. 27, no 1, 2007, pp. 16-31.
  • « The Braultian Path to the Other : Estrangement and Nontranslation »,The Shock of the Other : Situating Alterities, (coll. Thamyris/Intersecting. Place, Sex and Race), Silke Horstkotte and Esther Peeren, Rodopi, Amsterdam, 2007, pp. 161-170.
  • « L'ile de la Merci ou comment éviter le désastre », Voix et Images, vol. 31, no 3 (93) (Spring 2006), pp. 47-58.
  • « Si je voyage vers toi mal rafistolé : Brault le nontraducteur », Le métier du double, A. Whitfield (dir.), Fides, Montréal, 2005, pp. 64-96. Nomination pour le prix R. Klibansky.
  • « Evocative Wascana », Regina's Secret Spaces. Love and Lore of Local Geography, eds L. Beug, A. Campbell, J. Mah. Regina, University of Regina Press /Canadian Plains Research Centre, 2006, pp. 25/206.
  • «Le désert mauve : un bildungsroman queer? ». The Child in French Literature and Film, French literature series, vol. XXXI, Rodopi, Amsterdam, 2004, pp. 135-148.
  • « Mavis Gallant's Shifting Poetics of Exile : the Ironic and the Oneiric in Two Early Short Stories ». Transient Questions : Essays on the Writing of Mavis Gallant, K. Gunnars, Rodopi, Amsterdam, 2004, pp. 111-129.
  • « The Only Daughter on the Road : a Mourning Rite of Passage ». White Gloves of the Doorman : the Works of Leon rooke, Branko Gorjup (dir.), Exile Press, Toronto, 2004, pp. 106-119.
  • « En marge du monde et aux frontières du récit : la poésie narrative de Jane Urguhard ». Numéro spécial sur la traduction littéraire, Charlotte Melançon (dir), Meta : journal des traducteurs, printemps 2000.
  • « Littérature et trait d'union. Un aperçu de la nouvelle du Canada anglais du point de vue de la traduction », Québec français, printemps 2000.
  • « La vie passe comme une étoile filante : faites un vœu ou La mécanique des corps terrestres selon Diane Monique Daviau », University of Toronto Quarterly, Images of Canadian Short Stories/Aspects de la nouvelle québécoise, dir. M. Levene et M. Lord, vol. 68, no 4, automne 1999.
  • Ange Amazone, Yolande Villemaire, Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, tome VII (1981-1985), Fides, Montréal, 2003.
  • « La nouvelle québécoise et canadienne-anglaise : le spectacle d'une mosaïque », avec Michel Lord, Recherches sociographiques, vol. 39, no 2-3, 1998, pp. 341-362. (Numéro spécial sur le Canada)
  • « The Bully/La brute : le régional et le mythique », Protée, vol. 25, no 3, automne 1997. (Numéro spécial « Lecture, traduction, culture »)
  • « Hôtel Verbano, une genèse à rebours, ou la stylistique comparée revisitée », TTR, vol. 9, no 2, 1996.

Communications récentes

  • « Parcours à rebours, fragmentation et métaphorisation dans la pièce Rearview », ALCQ, Université de Victoria, juin 2013.
  • « Feminine Mobility in recent Québécois and Canadian Fictions », Colloque Canada and Israel in a changing World : New Trends and Directions, The Hebrew University of Jerusalem, May 21-22 2013.
  • « Le politique et le poétique dans Ossuaries, Dionne Brand : la tentation de tout traduire », ALCQ, Université de victoria, juin 2013.
  • « Représentations liminaires de la nation bilingue dans quelques œuvres franco-canadiennes », Colloque La traduction dans les contextes de plurilinguisme officiel. Université de Moncton, 2012.
  • « À ciel ouvert, Nelly Arcand : de la chair comme emblème », Congrès international d'études féministes, Lausanne, 2012.
  • « Représentations de la fin du monde, motif ou baromètre de la situation? Bref examen de quelques dystopies canadiennes/québécoises », ALCQ, Waterloo, mai 2012.
  • « The Last, Best West ou comment garder le régional à sa place », Colloque Les institutions littéraires en question dans les francophonies canadiennes (APLAQA), Université Laval 20-22 octobre 2011.
  • « La petite fille aux allumettes ou comment se donner un genre », Frères et soeurs en écriture, figures d'une réflexion sur le genre, Congrès CIEF, Aix-en-Provence, 30 mai 2011.