Prix scientifique Anne-Hébert

Troisième édition (2009)

Sherbrooke, le 15 novembre 2010 — Le Centre Anne-Hébert et le Vice-rectorat à la recherche de l’Université de Sherbrooke (Québec) sont heureux d'annoncer l'attribution du Prix scientifique Anne-Hébert 2009 à madame Adela Gligor. Les jurys l'ont honorée pour sa thèse de doctorat intitulée Mythes et intertextes bibliques dans l'oeuvre d'Anne Hébert, déposée à l'Université de Montréal en 2008.

Le jury, composé de Martin Doré, chargé de cours à l'Université de Sherbrooke, Patricia Godbout, membre du Comité de direction du Centre Anne-Hébert et Michel Gosselin, professeur retraité du Collège de Sherbrooke et président du Comité de direction du Centre Anne-Hébert, a estimé qu'il s'agissait d'une étude remarquable creusant avec une grande acuité la question fondamentale de l'importance de la Bible dans l'œuvre hébertienne. À la lecture de cette thèse, le lecteur comprend mieux l'assertion d'Anne Hébert qui affirmait que le livre qu'elle emporterait avec elle sur une île déserte serait la Bible.

Dans la première partie de sa thèse, l'auteure s'attarde notamment sur l'espace et le temps biblique, les personnages, les citations, les structures narratives, la forme d'écriture et la réécriture hébertienne des grands mythes bibliques. Gligor rappelle fort justement l’importance, voire l’omniprésence des expressions, images et symboles bibliques dans toute l’œuvre d’Anne Hébert. La deuxième partie approfondit la dimension parodique du travail accompli par l’écrivaine, nous faisant réaliser comment on oublie souvent l’ironie qui parsème l’œuvre. Dans la troisième partie, l’auteure aborde les mythes bibliques au féminin. Elle fait le relevé de toutes les figures féminines que recèlent la Bible et les autres livres sacrés des grandes religions monothéistes. Enfin, dans la quatrième et dernière partie, elle se penche sur l'écriture hébertienne qui épouse le verbe biblique tant par son imagerie que par sa structure.

Le jury a aussi tenu à accorder une mention spéciale à la thèse de Lee Elaine Skallerup, Found in Translation : The Journey of Anne Hébert’s Poetry in(to) English, étude fort intéressante qui examine les diverses traductions vers l’anglais de la poésie d’Anne Hébert. Cette thèse avait été soutenue en 2007 à l’Université de l’Alberta (Edmonton).

Prochain concours

Pour participer au prochain concours, les candidates et les candidats devront avoir déposé un mémoire de maîtrise ou une thèse de doctorat (en français ou en anglais) sur Anne Hébert dans une université canadienne ou étrangère, entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2012. Les manuscrits soumis doivent être entièrement libres de droits. Le dossier de candidature (lettre de présentation, curriculum vitae, mémoire ou thèse, en trois exemplaires) devra être accompagné  de rapports d’évaluation ainsi que d’une lettre de recommandation d’un professeur ou d’une professeure œuvrant dans une université reconnue. La date limite de soumission des dossiers est fixée au 1er février 2013.

Les dossiers de candidature doivent être acheminés au Centre Anne-Hébert

Prix scientifique Anne-Hébert
Centre Anne-Hébert
Faculté des lettres et sciences humaines
Université de Sherbrooke
2500, boulevard de l'Université
Sherbrooke (Québec) J1K 2R1