Université de Sherbrooke AccueilPlan des campusBottin universitaireÉcrivez-nous...sur l'Université de Sherbrooke
 Accueil   Le personnel   Le pré-doctoral   Le post-doctoral   Les cours   Les liens 


 

Les maladies du nerf optique

 

 

Oedème de la papille

Papillite

Élévation anormale du nerf optique

Atrophie optique

 

Oedème de la papille

C'est un signe extrêmement important en neuro-ophtalmologie et il indique toujours un problème sérieux.  Un oedème de la papille secondaire à une hypertension intra-crânienne survient chez près de 50% des patients ayant une tumeur cérébrale.

Un oedème de la papille est caractérisé par une hypérémie de la papille, une tortuosité des veines et des capillaires, un flou et une élévation des rebords de la papille, des hémorragies en flammèches, sur et autour du nerf optique. Il y a aussi perte des pulsations veineuses spontanées. Ceci est habituellement bilatéral.  Dans certains cas, l'oedème papillaire  est très discrèt et difficile à diagnostiquer.

Lorsque l'oedème papillaire est bilatéral et secondaire à une hypertension intra-crânienne, on l'appelle papilloedème. Outre les tumeurs cérébrales, le pseudotumor cérébri et l'hypertension artérielle maligne peuvent également causer un papilloedème.  

 

Oedème papille.jpg (24929 octets)

Oedème de la papille. Notez l'hyperémie et les rebords papillaires mal délimités. La papillite (cf plus bas) aurait une présentation semblable.
[vers le haut]
Papillite

Dans cette condition, il y a inflammation du nerf optique dans sa portion antérieure. Cliniquement, on observe un oedème de la papille identique à celui du papilloedème. Cependant, contrairement au papilloedème, elle est habituellement unilatérale et cause une baisse de l'acuité visuelle.  Le papilloedème quant à lui n'affecte pas la vision.  Une papillite peut être causée par une maladie démyélinisante ou par une ischémie du nerf optique, soit par artérite temporale ou athérosclérose. Dans ce cas, le nerf optique est plutôt pâle.  

[vers le haut]

 

Élévation anormale du nerf optique

Chez environ 1% des patients, il y a une légère élévation du nerf optique sans qu'il y ait une condition pathologique.  Il s'agit d'anomalies congénitales bénignes. Dans ces cas, le rebord de la papille est flou, il y a une élévation de la papille et absence de l'excavation physiologique.  Cependant, il n'y a aucune évidence d'oedème ou d'hémorragie. À cause de leur apparence, ces papilles sont souvent appelées pseudo-papilloedème. Il est évidemment très important de différencier le pseudo-papilloedème du vrai papilloedème. Il est par conséquent recommandé  d'obtenir une consultation en ophtalmologie avant de soumettre le patient à des tests dispendieux et inconfortables.  

[vers le haut]

 

Atrophie optique

L'atrophie optique se manifeste par une pâleur de la papille. Elle peut survenir à la suite d'un dommage au niveau des fibres nerveuses de la rétine, du nerf optique lui-même, des chiasmas optiques et du tractus optique.  Elle se caractérise par une perte des fibres nerveuses et une altération du tissu glial qui rendent  la papille pâle. Plus le dommage est important, plus la papille devient pâle, jusqu'à devenir blanche.

Un diagnostic d'atrophie optique ne peut cependant être fait que si il y a baisse d'acuité visuelle ou une anomalie du champs visuel ou un déficit pupillaire afférent du côté atteint.

On peut l'observer  suite à une névrite optique ou un papilloedème chronique; à une compression du nerf optique par une masse tel un méningiome ou un adénome pituitaire; à une ischémie du nerf optique secondaire à l'athérosclérose ou une artérite temporale; ou à un glaucome.

 

Atrophie optique.jpg (11620 octets)

Atrophie de la papille. Notez l'extrême pâleur de la papille.
[vers le haut]