La Faculté de droit

Les premières lueurs

La Faculté de droit a ouvert ses portes en 1954, année de la fondation de l'Université de Sherbrooke. Elle n'est pas issue d'une autre institution. Elle a pris forme dans la communauté juridique locale. Me Albert Leblanc a été nommé doyen de cette faculté. Me Georges Sylvestre, vice-doyen, et Me Carrier Fortin, secrétaire, le secondent.

Les premiers locaux de la faculté étaient situés au Palais de justice. La première cohorte comptait 18 étudiants. Tous les cours sont donnés par des juges, des avocats et des notaires sherbrookois qui ne reçoivent aucune rémunération, et ce, jusqu'en 1961. L'ambiance qui règne au Palais de justice n'est pas propice aux cours théoriques de droit. Elle permet cependant aux étudiants d'établir des contacts avec les avocats, les juges et les officiers de justice.

La licence en droit dure trois ans pendant lesquels les étudiants en première, deuxième et troisième années assistent aux mêmes cours. En 1958, une unité est créée pour les étudiants inscrits au Barreau.

Une nouvelle voie

Les premiers licenciés de la Faculté de droit et de l'Université de Sherbrooke ont obtenu leur diplôme en 1957. Une femme en fait partie ainsi que Jean Melanson qui sera le doyen de la faculté entre 1972 et 1979.

Le premier professeur de carrière, Me Marcel Guy, est engagé en 1961. Deux autres professeurs, dont Me Jean Melanson, se joignent à lui pour assurer la continuité de l'enseignement. Cette même année, la Faculté de droit s'installe dans un édifice à proximité du Palais de justice qui permet de mieux organiser la bibliothèque. Cette même année, on offre des cours distincts de première année aux nouveaux étudiants. Les classes de 2e et de 3e années n'apparaîtront qu'en 1966.

À partir de 1965, les salles de classe de la faculté sont situées dans le Pavillon des arts. La Faculté de droit connaît un accroissement important du nombre d'étudiants entre 1959 et 1970; il passe de 67 à 359 étudiants.

Un développement bien pensé

C'est en 1971 que la Faculté de droit emménage dans l'édifice qu'elle occupe actuellement et qui est équipé d'une bibliothèque spécialisée et d'une salle d'audience. Cette même année, le corps professoral compte 25 membres et la communauté étudiante en droit, 400 étudiants. Pour obtenir le baccalauréat en trois ans, le nombre de crédits exigés passe de 95 à 105 et on augmente les crédits des cours à option à 22 crédits.

Dès 1971, la faculté offre aussi le diplôme de droit notarial (DDN) qui prépare l'étudiant à l'examen de la Chambre des notaires. Un Centre de formation professionnelle de l'École du Barreau du Québec a été aménagé dans la Faculté de droit en 1974. Son programme forme les futurs avocats à l'aide de cours pratiques et d'un stage obligatoire.

La Faculté de droit prend de nombreuses autres initiatives comme celle de participer pour la première fois au programme d'échange Droit civil/Common Law en 1973 et de créer une maîtrise en droit de la santé en 1982. Elle a aussi développé un diplôme de 2e cycle en prévention et règlement des différends en 1999.

Une faculté à l'affût des changements

Les initiatives de la Faculté de droit prouvent qu'elle suit le développement contemporain du droit. Plusieurs nouveaux programmes ont été mis sur pied au cours des dernières années: baccalauréat en droit-biotechnologie, cheminement LLB/MBA, diplôme de deuxième cycle de droit transnational, etc.

D'autres projets dans les domaines du droit de la santé, de la prévention et le règlement des différends, de la science et du droit sont en voie d'implantation afin de développer les activités de la faculté au premier cycle et aux cycles supérieurs.